Demandez un devis

Notre équipe d'experts vous conseille dans le choix

de vos appareils.

5€ de réduction, ça vous dit ? Rejoignez-nous !

Recevez les dernières nouveautés, nos offres durables et des conseils personnalisés

5€ de réduction

En fournissant votre e-mail vous acceptez de recevoir notre newsletter. Merci de vous référer à notre politique de protection des données (cliquez ici).

12 articles dans la catégorie Faire Durer

  • Faire Durer

    Comment faire durer sa cave à vin ?

    Quand on décide d’acquérir une cave à vin, on attend qu’elle dure le plus longtemps possible.

    Une cave à vin, surtout quand elle est électrique, nécessite un entretien afin de lui assurer un bon fonctionnement et surtout une longue durabilité. Dès lors, vos différentes bouteilles de vin sont mieux conservées et ne perdent pas en arôme ni en qualité.

    Mais comment faire durer sa cave à vin ? Quels sont les gestes à suivre ?

    Un entretien régulier

    Pour que le fonctionnement de votre cave à vin soit optimal tout au long de l’année, il n’y a pas de secrets précis. Vous devez la nettoyer et dépoussiérer régulièrement l’extérieur de ladite cave. Ce nettoyage est simple à mettre en place pour optimiser la longévité de votre cave à vin.

    De façon hebdomadaire, retirez la poussière sur la cave en passant un chiffon légèrement humidifié ou un chiffon microfibre qui accroche la poussière en douceur. N’utilisez pas de produits ménagers agressifs ou avec une odeur trop prégnante.

    De l’eau suffit amplement, mais vous pouvez ajouter un soupçon de produit vaisselle ou de produit à vitre si vous vous concentrez sur les surfaces vitrées.

    Un entretien annuel

    Ce nettoyage est davantage en profondeur, c’est pourquoi vous pouvez le faire une seule fois par an. Avant toute chose, pensez à bien débrancher votre équipement. Vous devez alors sortir toutes vos bouteilles de vin, ainsi que les accessoires qui vous servent habituellement à gérer l’hygrométrie et la température intérieures sans oublier les rangements comme les clayettes.

    Faites attention à ne pas exposer vos bouteilles de vin à une forte luminosité ni à une température extérieure trop forte. C’est pourquoi on recommande d’effectuer ce type de nettoyage intégral en saison froide ou alors de couper le chauffage le temps de l’entretien. S’il y a peu de changement de température dans la pièce, alors votre vin ne sera pas altéré et conservera toutes ses qualités.

    Dans un petit contenant, mélangez de l’eau tiède avec du savon ou du produit vaisselle (sans odeur persistante) et imbibez une éponge. Nettoyez alors l’intérieur et l’extérieur de votre cave à vin. Faites la même chose sur les éléments et les clayettes et laissez-les sécher. Profitez-en pour nettoyer la grille d’aération (appelée aussi grille du condensateur) avec de l’eau tiède et séchez-le avec un torchon ou chiffon sec. Dès lors, sa fonction d’aération sera toujours optimale et participera à la durabilité de votre cave à vin pendant des années.

    Chez Belong, nous avons une politique de durabilité. C’est pourquoi nous proposons des caves à vin de qualité et garanties 5 ans.

    Si, toutefois, votre cave à vin possède un filtre à charbon, vous devez le retirer pour le changer. En effet, ce filtre est responsable de la qualité de l’air à l’intérieur de votre cave à vin. Si le filtre est de mauvaise qualité ou s’il ne fonctionne plus, il ne pourra plus retenir les mauvaises odeurs provenant de l’extérieur et votre vin risque de s’en imprégner.

    Le rangement de vos bouteilles

    L’entretien annuel de votre cave à vin ne sert pas uniquement à favoriser la durabilité de votre équipement, mais aussi à vérifier si vos bouteilles de vin n’ont pas subi de dégradations au fil de l’année.

    En effet, une bouteille possédant un bouchon d’une qualité moindre peut fuiter, ayant pour conséquence une perte de votre précieux liquide, mais aussi l’installation d’une odeur persistante, sans oublier des traces de vin à nettoyer.

    Une fois que vous avez vérifié que vos bouteilles sont en bon état, replacez-les convenablement en veillant à ce que les bonnes bouteilles se rangent en haut ou en bas en fonction du type de vin à conserver, de la température et de votre usage au quotidien.

    En faisant attention de suivre ces quelques gestes simples, vous vous assurez de la durabilité de votre cave à vin et de la qualité de vos breuvages dans des conditions optimales.

    Et le joint de la porte de la cave ?

    Enfin, un détail à ne pas manquer au moment du nettoyage de votre cave à vin est de regarder l’état du joint de porte de votre appareil. En effet, ce joint assure l’étanchéité de la cave grâce à une ouverture simple et rapide de la porte.

    Et si le joint est abîmé, s’il est sale ou s’il perd en élasticité, il ne peut remplir son rôle à 100 %. Pour prolonger sa durabilité, vous devez le nettoyer avec du vinaigre blanc, du bicarbonate de soude, des cristaux de soude ou encore du dentifrice.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir sa cave à vin multifonctions, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir sa cave à vin.

    En savoir plus En savoir moins
    Faire Durer

    Comment faire durer sa hotte aspirante ?

    Quand on décide d’acquérir une hotte aspirante, on attend qu’elle dure le plus longtemps possible.

    Quel que soit le type de votre hotte aspirante, qu’elle fonctionne par évacuation ou par recyclage, son entretien participe à sa durabilité. De plus, une hotte qui est bien entretenue aspire convenablement les odeurs et les fumées, laissant votre cuisine propre pendant longtemps.

    Mais comment prolonger la durée de vie de votre hotte aspirante ? Quels sont les gestes à adopter ?

    Pourquoi nettoyer votre hotte aspirante ?

    En dehors des hottes de cuisine professionnelles qui ont pour obligation d’être entretenues régulièrement contre les risques d’incendie (art. 731 007), l’autre point essentiel de ce nettoyage régulier est une question d’hygiène.

    En effet, une hotte de cuisine mal entretenue va amalgamer des résidus gras qui peuvent retomber sur vos aliments durant la cuisson, ayant des conséquences négatives sur la qualité de vos plats.

    De plus, les fumées vont mal s’évacuer, ce qui va entraîner l’apparition d’odeurs désagréables. Enfin, une hotte mal entretenue ne va pas durer longtemps et vous serez contraint alors de la changer, ce qui implique un investissement financier que vous auriez pu éviter.

    Deux fréquences d’entretien

    Il existe deux fréquences de nettoyage pour votre hotte aspirante, à savoir un entretien hebdomadaire et un nettoyage mensuel. Mais avant toute chose, il importe d’être bien équipé pour réaliser cet entretien. Utilisez une éponge non abrasive, du produit vaisselle, un peu d’eau chaude et chiffon doux ou un chiffon microfibre.

    Et, surtout, n’oubliez jamais de débrancher votre hotte au moment de son entretien !

    Le nettoyage hebdomadaire

    Retirez les filtres de votre hotte de cuisine et plongez-les dans un bac rempli d’eau chaude. Ajoutez un peu de dégraissant ou du produit vaisselle et laissez tremper pendant 1 heure. Ensuite, il vous suffit de les rincer abondamment avec de l’eau claire et de les faire sécher avant de les reposer.

    En nettoyant avec précaution vos filtres, vous limitez non seulement les risques d’incendie — les amas de graisse peuvent facilement s’enflammer —, mais vous augmentez également la durée de vie de votre hotte puis que les filtres ne sont plus exposés à une usure prématurée qui les rendrait inefficaces.

    Sachez qu’il existe des filtres métalliques que vous pouvez intégrer librement dans votre lave-vaisselle avec le reste de votre vaisselle. Cette solution permet d’entretenir à fond vos filtres sans craindre de les abîmer.

    Chez Belong, nous proposons plusieurs hottes aspirantes de qualité et durables pour un fonctionnement optimal à chaque instant.

    Le nettoyage mensuel

    Le nettoyage mensuel est un nettoyage en profondeur afin d’entretenir les divers éléments sensibles de la hotte aspirante. Nettoyez l’intérieur de la hotte en retirant les récupérateurs à graisse et en dégraissant le fond de votre équipement. Avec un peu de dégraissant et de l’eau chaude, vous nettoyez sans frotter avec votre chiffon.

    N’hésitez pas à replonger le chiffon dans l’eau, l’essorer et à recommencer l’opération plusieurs fois. Vous pouvez également ajouter un rénovateur pour inox. Cela va protéger efficacement la hotte et la faire briller, sans oublier le fait que sa durabilité en sera accrue.

    Cette opération mensuelle peut s’avérer fastidieuse. Mais elle est essentielle pour que votre appareil fonctionne convenablement et longtemps.

    Et l’extérieur de votre appareil ?

    Pour que votre hotte aspirante reste belle et fonctionnelle longtemps, il importe également de soigner son aspect extérieur. Prenez votre chiffon microfibre et ajoutez un peu d’alcool ménager et profitez-en pour nettoyer doucement la surface de votre hotte. Cela va la faire briller comme à son premier jour et la faire durer très longtemps.

    Si vous n’êtes pas adepte des produits chimiques ou alcooliques, tournez-vous vers le vinaigre blanc. Il suffit d’en ajouter 30 % dans de l’eau chaude. Recommencez la même opération avec une éponge non abrasive pour ne pas abîmer la surface et rincez ensuite à l’eau claire !

    Si l’on récapitule le nettoyage de votre hotte aspirante pour lui faire gagner en durabilité, il est important de vous concentrer sur vos filtres métalliques, sur les récupérateurs, sur les obturateurs éventuellement. Mais il ne faut pas oublier les gaines et les joints, le ventilateur si votre appareil en est équipé et les protections intérieures et intérieures.

    Bien sûr, la fréquence de nettoyage dépend de votre utilisation de la hotte aspirante. Si vous êtes un cuisinier ou si vous aimez vous mettre devant vos fourneaux pour concocter de délicieux petits plats tous les jours, alors le nettoyage doit être à la hauteur de votre fréquentation.

    Sinon, vous pouvez espacer cet entretien tous les 2 mois, cela ne mettra pas en danger la durabilité de votre hotte.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir sa cuisinière, ou alors consulter nos conseils pour faire durer sa cuisinière.

    En savoir plus En savoir moins
  • Faire Durer

    Comment faire durer son four à micro-ondes ?

    Quand on décide d’acquérir un four à micro ondes, on attend qu’il dure le plus longtemps possible.

    Avoir un four à micro-ondes chez soi permet de cuisiner et cuire des aliments rapidement. Efficace et pratique à la fois, il est difficile de faire mieux que cet équipement électroménager. Et pour qu’il dure le plus longtemps possible, vous avez la possibilité de l’entretenir quotidiennement avec des gestes simples.

    Le 1er réflexe à adopter

    Cela paraît peut-être évident pour certains, mais un four micro-ondes est un équipement électroménager comme un autre et, à ce titre, il peut s’endommager rapidement si l’on n’y prête pas attention. Ainsi, le premier réflexe que vous devez adopter pour prolonger la vie de votre micro-ondes est de nettoyer son contenu une fois que vous l’utilisez.

    C’est notamment tout ce qui est miettes ou petits morceaux de nourriture qui peuvent s’agglutiner autant sur les parois intérieures que sur le plateau tournant. Pour cela, passez une éponge non abrasive sur laquelle vous déposez quelques gouttes de liquide vaisselle ou encore de l’eau légèrement vinaigrée.

    Laver convenablement le plateau tournant

    Ensuite, le second réflexe pour faire durer la vie de votre micro-ondes est de bien nettoyer l’un de ses principaux accessoires que vous utilisez à chaque fois : le plateau tournant. Pour le récurer comme il faut, ainsi que son support, utilisez simplement de l’eau savonneuse ou de l’eau vinaigrée (vinaigre blanc).

    Ne pas oublier la vitre avant du micro-ondes

    Pour nettoyer en profondeur et efficacement la vitre de votre four micro-ondes, mais aussi les parois intérieures du four ainsi que l’aspect extérieur du coffre, il suffit d’humidifier un chiffon doux avec de l’alcool ménager. Vous laissez agir quelques secondes puis séchez avec un torchon sec. Si vous n’êtes pas adepte de l’alcool ménager, vous pouvez choisir le bicarbonate de soude.

    Dans ce cas, une pâte relativement souple et non liquide se forme. Il suffit d’en appliquer sur les endroits vraiment sales, y compris sur les traces de brûlé et laisser agir. Frottez doucement sans appuyer avec une éponge.

    Autres produits naturels pour faire durer votre four micro-ondes

    Plusieurs autres produits et matériaux naturels participent à prolonger la vie de votre four micro-ondes. On s’en sert régulièrement pour le nettoyage.

    Il y a ainsi :

    • L’eau citronnée : idéal pour retirer les résidus collés sur les parois du four. Posez un bol contenant votre eau citronnée et mettez votre four à micro-ondes en marche. L’eau va monter en ébullition et le citron va participer à décoller les traces.
    • Du liquide vaisselle : imprégnez une éponge douce et essorée d’eau avec du liquide vaisselle et passez-la dans le coffre du four à micro-ondes. Rincez avec un chiffon doux ou microfibre humide et fait sécher avec un coup de torchon.
    • La pierre d’argile : nettoyez votre four à micro-ondes avec une éponge humectée de pierre d’argile et rincez à l’eau pour un entretien régulier et délicat.

    L’utilisation d’un nettoyant spécial four à micro-ondes n’est pas interdite, mais son usage doit être limité, uniquement quand l’intérieur du four à micro-onde est très sale. Alors, utilisez le produit en portant une paire de gants de ménages et vaporisez le produit sur une éponge et non directement sur les parois. Nettoyez et sans attendre passez votre éponge humectée pour rincer.

    Nous vous recommandons également d’opter pour un modèle de classe énergétique A, comme cela est le cas pour tous nos modèles de fours micro-ondes qui ont une durabilité garantie de 5 ans.

    Les autres éléments à nettoyer

    Une fois que vous avez nettoyé l’intérieur du coffre du four micro-ondes, que vous vous êtes occupé du plateau et de la porte vitrée, vous pouvez commencer les autres éléments. Le plus d’éléments vous nettoierez, le plus longtemps votre four fonctionnera.

    Commencez alors par la grille de décongélation. Vous la trempez dans un contenant d’eau chaude et utilisez un produit ménager à l’oxygène. Après avoir laissé agir pendant 2 heures, vous rincez abondamment.

    De même pour la grille à l’arrière de votre four, utilisez une petite brosse souple. Pour raviver et conserver la blancheur de votre four, il vous suffit de prendre un chiffon imprégné d’alcool ménager ou d’eau de Javel, ou encore du bicarbonate de soude avec de l’eau chaude. Le mélange agit en 10 minutes, après quoi vous devez rincer et séchez.

    Autres conseils

    Pour augmenter la durabilité de votre four micro-ondes, il est recommandé de ne jamais utiliser d’éponge abrasive, ou même de produits abrasifs ou agressifs. Ne faites jamais fonctionner votre micro-ondes à vide, car cela l’endommagerait plus rapidement.

    Enfin, quand vous utilisez votre four, veillez à ce que les plats évasés n’envoient pas d’éclaboussures sur les parois et que les contenants (verre, plastique, carton, grès et céramique) puissent supporter la chaleur du four micro-ondes.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir son four micro-ondes, ou alors consulter nos conseils pour faire durer votre cuisinière.

    En savoir plus En savoir moins
  • Faire Durer

    Comment faire durer son four ?

    Quand on décide d’acquérir un four, on attend qu’il dure le plus longtemps possible.

    Entre les projections de graisses, les salissures dues à la cuisson, les restes d’aliments et les fumées, il convient de nettoyer régulièrement votre four. Non seulement vous allez optimiser ses performances de cuisson, mais vous allez surtout prolonger sa durée de vie, ce qui est loin d’être négligeable quand on considère l’investissement financier que cela représente.

    Selon le type de votre four, il existe des gestes appropriés à adopter.

    Nettoyer votre four au quotidien

    À l’instar d’une friteuse, si votre four n’est pas bien entretenu et nettoyé régulièrement, il va accumuler des couches de graisses qui sont liées aux salissures et aux coulures des aliments qui ont cuit. Ces mêmes couches de graisse peuvent alors se transformer en fumées et altérer le goût des aliments, sans oublier que cela réduit nettement la durée de vie de votre équipement.

    Quand vous utilisez votre four de manière très récurrente, voire journalière, n’hésitez pas à passer une éponge humide sur les parois intérieures et sur la grille. En effet, la chaleur encore présente permet de dissoudre les graisses et donc de les récupérer plus facilement. Vous pouvez aussi saupoudrer l’intérieur du four avec du sel qui a le pouvoir d’aider à décrocher les salissures des parois intérieures. Pour la grille en elle-même et surtout le plat lèchefrites, sachez qu’ils se lavent au lave-vaisselle ou simplement dans votre évier avec une éponge non abrasive à eau chaude.

    Comment y remédier quand le four est très sale ?

    Quand votre four est très sale, il risque d’encrasser rapidement et de s’endommager, ce qui va réduire sa durabilité. Quand la plaque est très sale, posez des cristaux de soude sur celle-ci et laissez reposer toute la nuit en ayant pris soin d’avoir versé de l’eau brûlante dessus. Pour les parois intérieures encrassées du four, utilisez du bicarbonate de soude que vous ajoutez à une éponge imbibée d’eau chaude et vous nettoyez délicatement.

    D’autres solutions aussi naturelles sont possibles comme :

    • La pierre blanche ou du savon noir qu’il suffit d’imbiber dans une éponge. Essuyez par la suite avec un chiffon microfibre sec. ;
    • Le vinaigre blanc : utilisé pour la plupart des travaux ménagers, vous devez verser 2/3 de vinaigre blanc dans ½ d’eau tiède dans un contenant puis y faire tremper un linge doux. Il vous est possible d’ajouter quelques gouttes de liquide vaisselle.
    • Le coca-cola : on n’y pense pas toujours, mais ce soda au cola s’avère être un dégraissant redoutable. Versez-en sur votre éponge, essorez et nettoyez votre four, vous serez surpris du résultat !

    Et si vraiment rien ne fonctionne, aux grands maux, les grands moyens ! Versez de l’ammoniaque pur dans un bol et placez celui-ci dans votre four à froid. Laissez agir toute une nuit en laissant une aération dans votre cuisine vers l’extérieur. Les graisses vont se dissoudre toutes seules par les vapeurs ammoniaquées et vont se décoller rapidement en passant une simple éponge dessus.

    Les programmes de nettoyage de votre four !

    Enfin, il est très probable que votre four soit équipé de l’une des deux fonctions suivantes, à savoir la pyrolyse ou la catalyse. Dans l’objectif de le faire durer le plus longtemps et de le nettoyer proprement, nous vous recommandons d’utiliser ces fonctions une fois de temps en temps.

    Avec un four à catalyse, les parois absorbent et détruisent les projections de graisse au moment de la cuisson, encore faut-il que la cuisson monte jusqu’à 200 °C pendant 1 heure. Vous pouvez faire fonctionner votre four à catalyse à vide pendant 45 minutes le cas échéant.

    Ensuite, il suffit de passer une éponge humide pour récupérer les résidus. Utilisez toujours le côté non abrasif de l’éponge, car vous risquez de détériorer le revêtement spécial de votre four, ce qui aurait pour conséquence un mauvais fonctionnement voire une panne et vos obligerait à le changer.

    Comme les fours proposés par Belong, préférez les modèles ayant un A sur le plan énergétique, vous ferez des économies non négligeables et serez certain que votre équipement durera longtemps. Pour la pyrolyse, le four s’autonettoie tout seul et de manière automatique en déclenchant simplement la fonction.

    Le four atteint alors 500 °C et toutes les salissures, coulures et dépôts de graisse sont réduits en cendres. Il est recommandé de lancer cette opération en fin de cuisson, quand votre four demeure chaud.

    En suivant ces gestes simples, vous êtes assuré de prolonger la durabilité de votre four tout en ayant une performance optimale lors de chaque utilisation.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir son four à vapeur, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir sa cuisinière.

    En savoir plus En savoir moins
  • Faire Durer

    Comment faire durer sa cuisinière ?

    Quand on décide d’acquérir une cuisinière, on attend qu’elle dure le plus longtemps possible.

    Vous utilisez très probablement votre cuisinière tous les jours, n’est-ce pas ? Et les saletés et autres coulures peuvent rapidement s’accumuler et perturber le fonctionnement de votre équipement.

    Pour lui garantir une réelle longévité et un fonctionnement optimal, vous pouvez l’entretenir régulièrement en appliquant quelques gestes simples.

    De l’importance de nettoyer votre cuisinière

    Chaque élément de votre cuisinière participe activement à son bon fonctionnement et à sa longévité.

    D’une part, en nettoyant régulièrement votre appareil de cuisson, vous allez retirer les graisses et les saletés qui peuvent encrasser les brûleurs, ce qui risque d’altérer la qualité de la flamme de vos feux de cuisson.

    D’autre part, en l’entretenant régulièrement, vous optimisez toujours son fonctionnement et accroissez sa longévité.

    Une cuisinière représente souvent un certain investissement financier.

    C’est pourquoi en la faisant durer le plus longtemps possible, vous évitez de débourser une nouvelle somme relativement conséquente.

    Nettoyer les brûleurs

    Les brûleurs sont les parties visibles de votre cuisinière par lesquels le feu de chauffe s’échappe pour chauffer et cuire vos aliments.

    Pour bien les nettoyer, retirez-les un par un et faites-les tremper dans un contenant avec de l’eau savonneuse ou de l’eau mélangée avec du vinaigre blanc. Cela va dissoudre toutes les graisses et retirer les saletés.

    N’hésitez pas à les laisser tremper longtemps, même une heure s’il le faut en fonction du degré d’encrassement.

    Aidez l’opération en frottant les brûleurs avec une éponge et du liquide vaisselle.

    Enfin, sortez-les de l’eau et rincez-les à l’eau claire.

    Dès qu’ils sont secs, vous pouvez les replacer sur votre gazinière.

    S’occuper des grilles

    Là aussi, les grilles sur lesquelles reposent vos pôles et casseroles peuvent être une source d’encrassement puisque des couleurs peuvent tomber directement de la grille sur la cuisinière.

    Retirez-les et plongez-les dans un grand contenant comme un bac de douche avec de l’eau vinaigrée.

    Vous pouvez aussi ajouter du bicarbonate de soude qui s’avère particulièrement efficace pour dissoudre et faire disparaître les graisses.

    Il vous suffit alors d’utiliser une éponge pour retirer le surplus éventuel et de faire sécher l’ensemble à l’air libre.

    À propos de l’email de votre cuisinière

    C’est surtout au niveau de la plaque de cuisson que l’email de votre cuisinière s’avère fragile.

    Ainsi, pour la faire durer le plus longtemps possible, il est recommandé de la nettoyer régulièrement avec une éponge imbibée d’eau savonneuse ou avec du liquide vaisselle, ou encore du savon de Marseille.

    Frottez délicatement du côté non abrasif pour ne pas abîmer l’email puis rincez à l’eau claire.

    Nous vous recommandons de choisir un modèle de cuisinière de classe énergétique A, comme le sont tous nos modèles durables chez MaGrantie5ans.fr.

    Les autres éléments de la cuisinière

    C’est souvent dans les détails qu’il faut faire attention pour prolonger la durabilité de sa cuisinière.

    Par exemple, quand il s’agit des boutons de commande, ils peuvent très bien recevoir un peu de gras parce que vous les manipulez régulièrement en cuisinant.

    Pour éviter qu’ils s’encrassent et ne fonctionnent plus — ce qui implique d’en racheter de nouveaux modèles — dégraissez-les convenablement.

    Retirez-les de la cuisinière et lavez-les avec votre éponge imbibée d’eau savonneuse.

    Dès que cela est fait, séchez-les et replacez-les délicatement sans forcer.

    De même, le support où repose les brûleurs, également fabriqué en émail, peut accumuler les débris d’aliments, les miettes ou encore des débordements de cuisson ou de liquide, ce qui cause un encrassement à moyen terme et, par conséquent, un fonctionnement moins optimal.

    Prenez le temps de nettoyer sous chaque brûleur et de retirer toute trace de graisse et de saletés.

    Avec ce petit nettoyage qui devient quasiment un réflexe, vous êtes assuré de conserver votre cuisinière longtemps sans changer un quelconque élément.

    Il ne faut pas oublier le tuyau d’alimentation, surtout si vous avez un modèle de cuisinière à gaz.

    En effet, le raccordement doit toujours être propre et bien attaché à votre équipement de cuisine d’un côté et à la sortie de gaz de l’autre côté.

    Vérifiez la bague de serrage du tuyau au niveau de la cuisinière notamment ! Cela permet de s’assurer qu’il n’y a aucune fuite de gaz ou que le tuyau est toujours de bonne qualité.

    Il y a souvent une date d’expiration inscrite sur le tuyau à laquelle il est recommandé de changer le tuyau de raccordement.

    Avec l’ensemble de tous ces petits gestes, la durabilité de votre cuisinière est garantie.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir sa cuisinière, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir son four à vapeur.

    En savoir plus En savoir moins
  • Faire Durer

    Comment faire durer sa table de cuisson ?

    Quand on décide d’acquérir une plaque de cuisson, on attend qu’elle dure le plus longtemps possible.

    Quel que soit le type de votre table de cuisson et votre utilisation de cette dernière, il est essentiel de l’entretenir régulièrement pour la faire durer le plus longtemps possible.

    Évidemment, entre un modèle en vitrocéramique, un modèle électrique émaillé, un autre avec des brûleurs à gaz ou encore un modèle à induction, les solutions d’entretien divergent.

    Voici les gestes appropriés pour chaque table de cuisson.

    La plaque de cuisson électrique

    Une plaque électrique requiert un entretien quotidien pour éviter que les graisses et autres salissures ne s’installent durablement.

    De plus, un nettoyage régulier permet d’éviter de ne pas avoir de présence de rouille à moyen terme et surtout de faire durer votre équipement électroménager le plus longtemps possible, sans avoir à débourser une nouvelle somme.

    Ainsi — et cela devient rapidement un réflexe — il faut retirer les projections de nourriture émises au moment de la cuisson sur la plaque juste après chaque utilisation.

    Que ce soit sur le plateau en inox ou en émail, utilisez du bicarbonate de soude intégré dans une éponge et même les tâches le plus rebelles partiront d’elles-mêmes.

    En règle générale, on élabore une petite pâte avec ¾ de bicarbonate de soude et ¼ d’eau que l’on étale sur les endroits souillés. On laisse reposer 20 min et l’on frotte délicatement avec l’éponge pour enfin rincer à l’eau claire.

    Une autre solution naturelle est le vinaigre blanc qu’il faut verser directement sur les plaques et le plateau de cuisson. On laisse aussi agir un quart d’heure avant de rincer.

    Si vraiment les saletés sont incrustées et que les tâches peinent à se décoller, vous pouvez chauffer vos plaques à pleine puissance durant quelques instants. L’intense chaleur va ramollir les graisses.

    Il vous suffit ensuite d’attendre que les plaques refroidissent pour frotter avec un chiffon microfibre.

    La plaque de cuisson à gaz

    Pour la plaque de cuisson à gaz, l’entretien est identique à celui d’une plaque électrique.

    Toutefois, il faut veiller à ce que les brûleurs ne s’encrassent pas.

    Pour cela, veillez à les retirer de temps en temps et faire tremper dans une solution d’eau savonneuse pendant quelques minutes.

    Vous pouvez ajouter du bicarbonate de soude ou encore du vinaigre pour accélérer le nettoyage.

    Veillez également à nettoyer les grilles de votre plaque à gaz pour retirer les restes de graisse ou de coulure. Choisissez du gros sel, du bicarbonate de soude ou du vinaigre qu’on laisse reposer toute une nuit.

    On rince et on sèche avant de la replacer.

    La plaque en vitrocéramique

    Ce type de revêtement est relativement fragile et délicat par conséquent à entretenir.

    Il est toujours possible de faire des rayures qui viendraient endommager la plaque et altérer le bon fonctionnement de celle-ci.

    C’est pourquoi, après chaque utilisation, quand les voyants lumineux de la plaque sont éteints, nettoyez-la avec une éponge non abrasive ou encore un chiffon microfibre humidifié.

    Vous pouvez ajouter du vinaigre blanc ou du liquide vaisselle pour optimiser le nettoyage.

    Comme les plaques de cuisson proposées par Belong, préférez les modèles ayant un A sur le plan énergétique pour gagner en durabilité !

    La plaque à induction

    Comme son homologue en vitrocéramique, c’est purement l’un des modèles les plus sensibles aux rayures.

    Là aussi, le nettoyage doit se faire après chaque utilisation pour éviter que les résidus, les coulures, les débris en nourriture ou autres éclaboussures ne brulent.

    Utilisez de l’eau savonneuse, du liquide vaisselle sur votre éponge, mais prenez le soin de ne jamais nettoyer à chaud pour éviter les marques !

    Et surtout, ne jamais utiliser de produits ou de matières abrasives comme une éponge grattante.

    Une autre solution pour ce type de plaque de cuisson est d’opter pour la pierre d’argile (aussi appelée pierre d’argent).

    Ce matériau naturel est un excellent moyen pour récurer et polir sans agresser.

    À l’aide d’une éponge, on frotte délicatement la plaque à induction, on rince et on essuie avec un chiffon doux.

    L’important est de toujours prendre en compte le type de revêtement de votre plaque de cuisson, de la nettoyer après chaque utilisation et d’effectuer un nettoyage plus en profondeur une fois par semaine si vous cuisinez tous les jours.

    Ainsi, vous êtes certain de faire gagner des années à votre plaque de cuisson !

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir sa table de cuisson à gaz, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir sa cuisinière.

    En savoir plus En savoir moins
  • Faire Durer

    Comment faire durer son congélateur ?

    Quand on décide d’acquérir un congélateur, on attend qu’il dure le plus longtemps possible.

    Comme tout appareil électroménager, le congélateur a besoin d’un entretien régulier. Ce nettoyage ne doit pas être pris à la légère, car il en va de son fonctionnement et surtout de sa durabilité.

    Si votre congélateur fonctionne mal ou pas du tout, vous risquez de devoir en acheter un nouveau qui plus est.

    Entre le dégivrage et le nettoyage intérieur comme extérieur, voici les gestes simples pour faire durer votre congélateur.

    Lutter contre le givre

    L’accumulation de givre dans un congélateur peut entraîner une surconsommation allant jusqu’à 30 %. C’est pourquoi un entretien régulier à ce niveau s’avère capital pour prolonger la vie de votre congélateur.

    Dès que la couche de givre atteint 2 cm au maximum, l’opération de dégivrage doit être lancée.

    Comment faire ?

    On commence par débrancher l’appareil électroménager.

    Ensuite, vous retirez tous les aliments du contenant et laissez la porte ouverte durant toute l’opération.

    Il faut alors gratter le givre à l’aide d’une raclette en plastique. Dès que les plus gros morceaux sont partis, lavez l’intérieur de la cuve du congélateur à l’eau tiède savonneuse ou contenant des cristaux de soude.

    Laissez agir quelques instants puis rincez à l’eau claire avec une éponge propre.

    Vous pouvez aussi nettoyer les parois intérieures avec une solution d’eau chaude et de bicarbonate de soude.

    Deux autres solutions sont toujours possibles :

    Le séchoir à cheveux : vous devez diriger l’air chaud de votre appareil vers l’intérieur de la cuve du congélateur ;

    Un ventilateur : si vous avez un modèle relativement petit, pourquoi ne pas diriger un ventilateur vers l’intérieur du congélateur pour obtenir un dégivrage en 5 minutes ?

    Vous pouvez accélérer le dégivrage en déposant une casserole d’eau bouillante dans la cuve et en refermant la porte. Cela dégage de la vapeur qui va effectuer le travail pour vous.

    Mais surtout, évitez tout objet pointu pour retirer la glace, car vous pourriez endommager de manière irrémédiable les parois intérieures de votre appareil, le rendant ainsi hors fonctionnement.

    N’utilisez pas non plus de matières ou de matériaux abrasifs comme une brosse à récurer, tampons métalliques ou autres solutions alcalines.

    Chez Belong, nous nous inscrivons en l’occurrence dans la durabilité des produits électroménagers, notamment avec notre gamme de congélateurs.

    De solutions naturelles pour le dégivrage

    Plusieurs options peuvent vous aider à dégivrer efficacement votre congélateur, et cela sans recourir à des solutions chimiques :

    Du dentifrice : idéal pour les parois grâce à un linge doux ou à une éponge humidifiée ;

    Du bicarbonate de soude ;

    Des cristaux de soude : attendre plusieurs dizaines de minutes que les cristaux fondent et aident à désolidariser le givre des grilles du congélateur ;

    L’eau oxygénée : eau et eau oxygénée forment un mélange délicat et sans risque pour dégivrer la cuve de votre appareil ;

    Le charbon : un peu de charbon actif ou du charbon de bambou permet d’absorber les mauvaises odeurs éventuelles.

    Nettoyer l’extérieur du congélateur

    Pour préserver et prolonger la durée de vie de votre congélateur, il faut également prendre soin de son aspect extérieur.

    Ainsi, à l’aide d’une éponge imbibée de liquide vaisselle ou avec un détergent très doux et un chiffon microfibre, nettoyez la carrosserie du congélateur.

    Là encore, n’utilisez jamais de produits abrasifs qui pourraient « attaquer » la pellicule recouvrant l’appareil.

    N’oubliez pas de regarder derrière votre congélateur. En effet, la grille d’aération doit être nettoyée une fois par an au minimum.

    Il suffit de passer l’aspirateur directement sur la grille pour éviter une surchauffe de l’appareil, donc une surconsommation électrique.

    Cela va participer aussi à augmenter la durabilité de votre congélateur.

    Et les joints du congélateur ?

    Des joints sales ou qui n’adhèrent plus risquent d'accroître la présence de givre, sans compter que vos aliments ne seront plus conservés dans des conditions optimales.

    Pour que votre congélateur dure longtemps et pour ne pas changer de joints, chouchoutez-les régulièrement.

    En utilisant de la pierre d’argile, du vinaigre ou encore de l’alcool ménager à 70 °, il suffit de les frotter légèrement avec un chiffon humidifié et de les rincer.

    Une astuce : pour vérifier leur bon état, fermez la porte du congélateur en y glissant une feuille de papier.

    Si vous parvenez à la retirer facilement, cela signifie que les joints ne retiennent plus assez le froid et qu’ils doivent être changés.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour faire durer votre congélateur, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir son réfrigérateur multi-portes.

    En savoir plus En savoir moins
  • Faire Durer

    Comment faire durer son réfrigérateur ?

    Quand on décide d’acquérir un réfrigérateur, on attend qu’il dure le plus longtemps possible.

    Entretenir convenablement son réfrigérateur permet non seulement la création et la prolifération de bactéries comme la listéria ou la salmonelle sur les aliments, mais aussi de prolonger la vie de votre appareil électroménager.

    Voici quelques conseils à suivre et qui peuvent rapidement devenir des réflexes afin de faire durer votre réfrigérateur.

    Un nettoyage par le vide

    Pour entretenir durablement votre réfrigérateur et voir comment on peut le nettoyer, il est préférable de commencer par une étape évidente, à savoir le vider.

    Retirez les aliments étagère par étagère, ceci afin d’éviter que tous les aliments ensemble ne pâtissent du changement brutal de température.

    Il est aussi recommandé d’attendre que votre appareil soit quasiment vide, c’est-à-dire juste avant de faire vos grandes courses ou en fin de semaine éventuellement.

    Dès qu’une étagère est vide, retirez-la et nettoyez-la avec un chiffon doux ou microfibre légèrement humidifié à l’eau savonneuse ou du vinaigre d’alcool au lieu de la traditionnelle eau de Javel qui va renforcer l’existence des bactéries. Séchez-la puis replacez-la.

    N’oubliez pas de penser aux parois intérieures de votre frigo qui peuvent accumuler des échantillons d’aliments graisseux comme du beurre ou des projections de plats (sauces).

    Conservation des aliments

    Le nettoyage de votre réfrigérateur est aussi une formidable occasion de ranger vos aliments convenablement :

    Viandes, volailles, poissons crus, préparations, crèmes et sauces dans la zone la plus froide (tout en haut de votre réfrigérateur) ;

    Viandes, volailles et poissons cuits, fruits et légumes cuits produits laitiers et fromages dans la partie centrale ;

    Fruit et légumes dans les bacs à légumes ;

    Le lait, beurre, boissons, œufs et jus de fruits au niveau de la porte du réfrigérateur.

    Cela permet une meilleure et une plus longue conservation des aliments, mais aussi un fonctionnement durable et raisonné de votre équipement.

    Pour optimiser la durée de votre appareil, évitez les chocs thermiques quand vous rangez vos aliments.

    Ainsi, attendez qu’ils aient refroidi totalement pour les ranger dans le frigo ou dans des boites adaptées.

    Tous les aliments ne se conservent pas de la même manière :

    Charcuterie et pâtisseries se conservent dans du papier alu ;

    Les viandes et fromages se gardent dans un film étirable ;

    Les fruits et légumes doivent être lavés, rincés et séchés et rangés, si possible, dans un sac plastique par catégorie.

    Si vous avez des aliments périmés, ne les gardez pas, car ce sont des nids à bactéries. Faites régulièrement le tri.

    Pour les aliments conservés dans leur emballage cartonné (type yaourts), retirez l’emballage qui peut être porteur de bactéries.

    Enfin, n’oubliez pas d’espacer vos aliments.

    Cette aération naturelle évite les transmissions de microbes et évite à votre appareil une surconsommation électrique et par conséquent de s’user plus rapidement.

    Une question de température

    Pour éviter de rompre la chaîne de froid et d’augmenter brutalement la consommation électrique de votre frigo – ce qui risque de le mettre hors circuit pour de bon – sachez qu’un réfrigérateur ventilé ou brassé doit avoir une température entre 0 et 4 ° C.

    Au-delà de cette température, les bactéries commencent à proliférer et peuvent se répondre sur votre nourriture.

    Si votre équipement dispose d’un système à air statique, il suffit de bien ranger vos aliments pour qu’ils aient la meilleure conservation.

    Ces petits gestes aident à ce que le fonctionnement de votre réfrigérateur soit optimal aussi longtemps que possible et conserve au mieux vos aliments.

    Nettoyer l’extérieur du réfrigérateur

    Pour que votre équipement vous dure quelques années, il faut penser à son entretien extérieur.

    La grille située à l’arrière de l’appareil doit toujours être libre d’accès et dépoussiérée, sinon cela va doubler la consommation énergétique et réduire la durabilité du frigo.

    Son nettoyage favorise son refroidissement et l’évacuation de la chaleur.

    Il est possible que votre équipement électroménager soit couvert d’une couche spéciale. Regardez votre notice d’utilisation pour savoir ce qu’il en est, sinon, utilisez une éponge imbibée d’eau savonneuse pour nettoyer et retirer les poussières et traces de graisse.

    Choisissez un modèle classé A+ et supérieur pour votre réfrigérateur comme le sont nos modèles afin de gagner en durabilité et en efficacité.

    Et pour les joints ?

    Les joints de votre réfrigérateur permettent de retenir le froid à l’intérieur.

    Pour garder toute leur efficacité, nettoyez-les régulièrement.

    À l’aide d’une brosse à dents, nettoyez-les à l’eau claire, sans jamais utiliser de produits gras sinon les joins deviennent poreux.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir son congélateur, ou alors consulter nos conseils pour faire durer votre congélateur.

    En savoir plus En savoir moins
  • Faire Durer

    Comment nettoyer une machine à laver pour la faire durer ?

    Voici quelques éléments de réponses pour faire durer votre appareil avec des solutions pratiques et gestes simples.

    Nous utilisons la machine à laver toute l’année, parfois plusieurs fois par semaine. Mais avez-vous pensé déjà à la nettoyer ?

    Que ce soit pour avoir toujours du linge qui sent bon ou simplement pour allonger la durée de vie de votre appareil, il est essentiel de lui donner un petit coup de frais de temps en temps.

    Voici quelques éléments de réponses pour bien nettoyer votre machine à laver et la faire durer avec des solutions pratiques et gestes simples.

    Utiliser du vinaigre blanc

    C’est simple, il suffit de se rendre sur Internet pour découvrir les mille et un bienfaits du vinaigre blanc dans notre quotidien.

    Pour prolonger la durée de vie de votre lave-linge ou pour le nettoyer en profondeur tout en restant éco-responsable, le vinaigre blanc s’avère une fois de plus la solution idéale.

    Remplacez votre adoucissant traditionnel par un verre de vinaigre blanc de temps à autre, ajoutez-y quelques gouttes essentielles de lavandin pour une odeur délicate et le tour est joué !

    Le vinaigre blanc a cette propriété d’être moins épais que votre adoucissant, ce qui encrasse moins la tuyauterie.

    Pour retirer le tartre qui s’installe irrémédiablement au niveau du bac à lessive ou sur les joints, le vinaigre blanc devient le détartrant naturel adéquat.

    Pour certaines zones précises comme les joints, utilisez une brosse à dents imbibée dudit vinaigre. Frottez légèrement et laissez agir. Vous pouvez rincer par la suite.

    Et si vous souhaitez un nettoyage plus profond et plus global, alors versez 1 L de vinaigre blanc dans le tambour et lancez un programme court à 30 °.

    Nettoyer le tambour

    Le tambour de votre machine à laver est le cœur de l’appareil. Il est crucial d’en prendre soin et de veiller à ce qu’aucune anomalie ne survienne.

    En l’entretenant une fois par mois en moyenne, vous évitez déjà qu’il ne se salisse.

    Comment faire ? Faites tourner votre machine à vide et sans aucune lessive à 90 °.

    Ensuite, un autre réflexe à adopter qui s’avère utile après chaque lavage est de laisser le hublot ouvert. Cela évite notamment que des moisissures s’installent et que votre futur linge sente mauvais.

    Vider le filtre

    Autre astuce facile à mettre en place, penser à vider le filtre qui recueille habituellement les petits objets oubliés dans les poches, les mouchoirs en papier et autres déchets divers.

    Ce filtre se situe habituellement sur la partie avant au pied de votre lave-linge ou alors derrière l’appareil.

    Retirez-le entièrement et nettoyez-le à l’eau chaude.

    Replacez-le aussitôt à son emplacement initial de peur de l’oublier lors de votre prochaine lessive.

    Astuces pour prolonger la durée de vie de votre lave-linge

    Remplissez votre machine à laver entièrement sans pour autant la surcharger.

    Ne la faites pas tourner au-delà de la capacité recommandée dans la notice d’utilisation.

    N’abusez pas de la lessive, veuillez à ne pas dépasser les niveaux inscrits sur le réservoir dédié.

    N’utilisez pas de détergents qui contiennent des actifs polluants entrant dans les stations d’épuration.

    La question de l’anticalcaire

    Ce type de produit est à prendre avec précaution, c’est pourquoi nous vous le recommandons uniquement si votre eau est dure.

    Pour connaître la dureté de votre eau, consultez le site du Ministère des Solidarités et de la Santé.

    Si l’eau s’avère dure et que votre machine à laver tombe parfois en panne, veillez à, la présence de calcaire qui peut en être une cause principale.

    Faut-il utiliser de la lessive liquide ou en poudre ?

    Pour ceux qui font des lessives à basse température, la lessive liquide se dissout très bien.

    Par contre, une lessive en poudre convient davantage à du linge sale, voire très sale (taches difficiles).

    De nos jours, les lessives proposées sur le marché sont universelles, c’est-à-dire qu’elles s’adaptent à tous types de linge.

    Et pourtant, on trouve des lessives spécifiques pour le noir, pour le coton ou pour la laine, pour la couleur, etc.

    Sachez que ce genre de lessive contient des actifs blanchissants qui vont altérer la couleur de votre linge.

    Vous pouvez les utiliser avec parcimonie si vous riez d’ores et déjà le linge blanc et la couleur, mais sinon, limitez leur emploi, c’est comme cela que vous participerez à prolonger la durée de vie de votre machine à laver.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir son lave-linge, ou alors consulter nos conseils pour faire durer votre lave-linge.

    En savoir plus En savoir moins
  • Faire Durer

    5 conseils pour faire durer son lave-linge

    Nous vous proposons 5 gestes indispensables et écologiques pour optimiser son fonctionnement et augmenter sa durabilité.

    Pour qu’un lave-linge dure le plus longtemps sans qu’il s’abîme, il est recommandé de bien le nettoyer et, si possible, de manière régulière. Que ce soit le bac à lessive ou le tuyau d’évacuation, chaque geste s’avère essentiel pour prolonger la vie de votre appareil électroménager.

    Bien sûr, vous pouvez d’ores et déjà adopter certains réflexes comme vider vos poches, respecter le dosage de lessive nécessaire et laisser la porte de l’appareil ouverte après chaque utilisation.

    Toutefois, nous vous proposons de découvrir 5 gestes à la fois indispensables et écologiques pour optimiser le fonctionnement de votre lave-linge, et pour augmenter sa durabilité.

    Nettoyer à l’eau tiède

    S’il est un élément à ne pas prendre à la légère pour faire durer votre lave-linge, c’est bien le bac à lessive.

    Celui-ci doit être vérifié avant chaque lancement de machine.

    Si le bac s’avère sale, retirez-le. Aujourd’hui, la plupart des appareils sont équipés d’un bac amovible.

    Ensuite, nettoyez-le avec de l’eau tiède et du vinaigre d’alcool. Enfin, rincez-le abondamment et séchez-le avec un chiffon doux avant de le remettre à sa position initiale dans l’emplacement prévu à cet effet.

    Si, malgré ce premier nettoyage, le bac à lessive se vide mal ou plus du tout, vérifiez que votre robinet soit suffisamment ouvert. Il arrive que des dépôts de calcaire viennent boucher l’arrivée d’eau.

    Retirer les moisissures des joints

    Un lave-linge qui s’use rapidement voire prématurément est un appareil qui se trouve souvent encrassé.

    C’est au niveau des joints de la porte que le bât blesse puisque des moisissures peuvent rapidement s’agglomérer et venir abîmer l’appareil.

    Il vous suffit de vérifier régulièrement leur présence et de nettoyer les joints avec une éponge humidifiée ou avec une ancienne brosse à dents pour atteindre les recoins difficiles.

    Finissez par bien laisser sécher les joints.

    Faire 2 grands nettoyages par an

    Pour que votre lave-linge fonctionne à merveille, qu’il dure le plus longtemps possible et que votre linge soit toujours impeccable, faites 2 grandes lessives de nettoyage par an. Seulement, faites un cycle à vide à 30-40° à chaque fois en ajoutant seulement 1 L de vinaigre d’alcool dans le tambour.

    Cela va nettoyer votre appareil en profondeur et éliminer toute trace de bactéries ainsi que le calcaire.

    Si vous remarquez des traces de rouilles, là encore, utilisez du vinaigre d’alcool et de l’eau chaude à imbiber sur un torchon.

    N’utilisez surtout pas le côté abrasif d’une éponge, car vous risquez d’endommager le tambour de manière irrémédiable.

    Vérifier le filtre de la machine

    Ce petit accessoire est vital à la durée de vie de votre lave-linge.

    Il sert à récolter les objets perdus au cours du lavage : bouton de chemise, pièce de monnaie, trombone, bijoux, etc.

    Lorsque la vidange de l’eau est faite, pensez à vérifier le filtre. Il se situe généralement sur la partie avant de votre machine, derrière une plinthe en plastique qui est accessible avec l’aide d’un tournevis. Sinon, il se peut qu’elle se trouve directement sur la cuve de l’appareil.

    Au moment de vider le filtre, retirez tous les objets récoltés et replacez soigneusement le filtre à sa place pour éviter les fuites.

    Vidanger le tuyau d’évacuation

    Voici un geste simple, écologique et qui va aider votre machine à durer plus longtemps.

    Le tuyau d’évacuation se situe généralement derrière votre machine. Il peut être encombré de résidus divers et ainsi causer une mauvaise odeur qui va se répercuter sur tout votre linge.

    Nettoyez ce tuyau entre 1 et 2 fois par an.

    Profitez-en pour vérifier son état, s’il n’y a pas de petites fissures ou de traces d’usure.

    N’oubliez pas non plus de vous assurer que les joints d’étanchéité sont bien positionnés et que le tuyau est serré convenablement.

    Un dernier conseil en bonus ? Pensez à ne pas surcharger votre lave-linge et ne le faites pas tourner au-delà de la capacité recommandée sur sa notice d’utilisation.

    Prendre soin de son lave-linge vous permet de le faire fonctionner convenablement et surtout de la faire durer dans le temps.

    En règle générale, avec ces 5 petites astuces pratiques, quelques minutes suffisent pour un résultat pérenne. Il vous suffit d’avoir un peu d’eau, du vinaigre d’alcool (ou du vinaigre blanc qui s’avère être un détartrant naturel) et un peu d’huile de coude.

    Simple, non ?

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir son lave-linge, ou alors consulter nos conseils pour nettoyer une machine à laver.

    En savoir plus En savoir moins
  • Faire Durer

    5 conseils pour faire durer son sèche-linge

    Découvrez nos 5 conseils utiles pour faire durer votre sèche-linge et éviter les gaspillages énergétiques.

    Nous avons tous besoin d’un sèche-linge. Mais cet appareil électroménager est sûrement l’un des plus énergivores, notamment au niveau de la consommation électrique.

    Concrètement, on estime sa consommation à 560 KWh/an, soit à peine moins de 1500 € sur une décennie.

    D’une part, il importe de bien choisir votre modèle de lave-linge, à savoir un modèle économe sur le plan thermique. D’autre part, c’est lors de son utilisation au quotidien que la différence va se faire.

    Découvrez nos 5 conseils utiles pour faire durer votre sèche-linge et éviter les gaspillages énergétiques.

    Alterner le mode de séchage

    Bien sûr, avoir un sèche-linge à domicile permet d’obtenir du linge sec à chaque instant, quelles que soient la saison et la température.

    Mais, pour un usage durable et pérenne, il est recommandé de l’utiliser avec modération, notamment si vous possédez un jardin, un balcon ou une terrasse suffisamment importante pour accueillir un séchoir.

    Si le temps est sec, qu’il vente ou pas, n’hésitez pas à pendre votre linge sur un étendoir à l’extérieur ou sur une corde à linge.

    Si, toutefois, vous n’avez pas d’autres possibilités que d’étendre votre linge à l’intérieur, veillez à bien aérer la pièce dans laquelle se trouve le linge.

    Cela va assurer une meilleure qualité de l’air et surtout éviter les risques de moisissure.

    Nettoyer les filtres du sèche-linge

    Pour que chaque utilisation de votre sèche-linge soit la plus efficace possible, pour éviter que des peluches viennent se coincer dans le filtre qui se trouve sous la porte du sèche-linge, veillez à bien nettoyer les filtres avant de démarrer l’appareil.

    En réalisant ce geste régulièrement, vous optimisez non seulement son efficacité, mais vous contribuez à augmenter sa durée de vie et à consommer moins d’énergie tout en gardant un résultat final impeccable.

    Si vous possédez un sèche-linge à condensation, n’oubliez pas de nettoyer le filtre du condensateur.

    Pour vous repérer, un témoin lumineux vous précisera quand le filtre doit être nettoyé.

    Vider le réservoir d’eau

    Si vous possédez un modèle de sèche-linge à condensation qui n’est pas relié à une évacuation, il est vivement recommandé de vider son réservoir d’eau.

    Faites-le systématiquement pour ne pas endommager l’appareil.

    En effet, lorsque le réservoir se trouve entièrement rempli, votre sèche-linge va se mettre en pause. Vous vous retrouvez alors — pour une durée indéterminée — avec du linge toujours humide.

    Quant à l’eau du réservoir, utilisez-la pour nettoyer vos sols ou la jeter dans les toilettes.

    Attention : cette eau n’est pas potable.

    Faire attention au programme

    Les différents programmes proposés sur votre sèche-linge ont leur importance. En effet, ils fonctionnement par degré de séchage, par durée et par consommation.

    Vous avez ainsi le choix entre la possibilité d’avoir un linge sec prêt à repasser, un autre pour que le linge soit entièrement défroissé et un dernier pour que vous puissiez le ranger.

    Ces différents programmes correspondent au type de tissu de vos vêtements.

    Pour les programmes « prêt à ranger » et « prêt à repasser », on les utilisera plus facilement pour du coton (à pleine charge et à demi-charge) ainsi que pour les synthétiques en fonction de la vitesse d’essorage du lave-linge.

    N’oubliez pas qu’effectuer un essorage à grande vitesse (entre 1200 et 1400 tours/min) va rapidement faire baisser la consommation électrique de votre sèche-linge par rapport à un essorage à vitesse basse (entre 800 et 1000 tours/min)

    Programmer le démarrage de votre sèche-linge

    Aujourd’hui, tous les appareils électroménagers tels que les sèche-linges ont une fonction de départ différée. Alors, comme ce type d’appareil s’avère un grand consommateur d’énergie, autant le faire tourner aux heures le plus avantageuses, n’est-ce pas ?

    Mais quelle heure semble la plus judicieuse ?

    Si vous avez opté pour un contrat électrique avec des heures creuses/heures pleines, nous vous recommandons d’utiliser votre machine entre 23 h et 7 h du matin ainsi que le week-end. En effet, pendant ce créneau horaire nocturne, les prix de l’électricité sont moindres.

    Par contre, si vous possédez un compteur électrique simple, le prix de l’électricité demeure toujours le même.

    Utilisez votre sèche-linge en journée tandis que la production électrique est forte et qu’il n’y a pas (encore) de pics de consommation comme cela est le cas vers entre 17 et 20 h.

    Enfin, si vous possédez des panneaux photovoltaïques, lancez votre machine quand la production des panneaux est maximale, c’est-à-dire entre 12 h et 16 h.

    Comme on peut le voir, il existe des gestes simples et pratiques qui permettent de faire durer votre sèche-linge plus longtemps tout en consommation d’énergie.

    Si vous voulez en savoir plus vous pouvez consulter notre article pour bien choisir son sèche-linge, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir son lave-linge séchant.

    En savoir plus En savoir moins
Précédent 1 2 Suivant