Demandez un devis

Notre équipe d'experts vous conseille dans le choix

de vos appareils.

5€ de réduction, ça vous dit ? Rejoignez-nous !

Recevez les dernières nouveautés, nos offres durables et des conseils personnalisés

5€ de réduction

En fournissant votre e-mail vous acceptez de recevoir notre newsletter. Merci de vous référer à notre politique de protection des données (cliquez ici).

28 articles

  • Bien choisir

    Comment bien choisir son sèche-linge ?

    Comment choisir le bon sèche-linge ? Comment opter pour un modèle résistant et durable ?

    Si l’on pouvait choisir, on choisirait un sèche-linge qui dure le plus longtemps, n’est-ce pas ? Heureusement, les meilleurs modèles ne sont pas nécessairement le plus onéreux à l’achat et certains sèchent même très vite le linge.

    Mais, comment faire la différence entre un sèche-linge performant en termes de rapidité, de séchage et de consommation énergétique et un modèle de moindre qualité ?

    Voici 4 critères utiles et des conseils pertinents avec des comparatifs qui vont vous aider à acheter un sèche-linge durable.

    Un sèche-linge avec pompe à chaleur

    Ce type de modèles de sèche-linge est aujourd’hui le plus répandu sur le marché. On en trouve à tous les tarifs. Ici, la classique résistance électrique est remplacée tout simplement par une pompe à chaleur. On parle alors d’appareil à condensation.

    Les atouts d’un sèche-linge avec pompe à chaleur

    La consommation électrique est divisée par 2 par rapport à un séchoir traditionnel. Ainsi, vous passez d’une moyenne de 70-80 € à 30 voire 40 € tout au plus par an. L’autre avantage non négligeable est que vous pouvez placer votre sèche-linge avec PAC (pompe à chaleur) où vous le désirez dans votre logement.

    Les inconvénients d’un sèche-linge avec PAC

    Ce genre d’appareils coûte plus cher que les autres modèles de sèche-linge. De plus, lorsque vous lancez un séchage à basse température (45 ° au lieu de 65 ° pour un modèle classique), le cycle de séchage dure plus longtemps.

    Enfin, ce genre d’appareils dispose généralement d’un filtre que vous devez nettoyer après quelques cycles de manière à ce qu’il reste performant et durable.

    Un sèche-linge à condensation

    Avec un modèle condensation, l’air chaud n’est plus évacué par le biais d’un tuyau. Ici, l’appareil en question condense l’air chaud et humide du linge, c’est-à-dire qu’il le transforme en eau qu’il va stocker dans un réservoir prévu à cet effet à vider après utilisation. Sinon, vous pouvez aussi vider cette eau directement avec un tuyau comme pour un lave-linge traditionnel.

    Avantage d’un sèche-linge à condensation

    Là aussi, le sèche-linge à condensation peut se placer où vous voulez chez vous.

    Inconvénients d’un modèle à condensation

    D’une part, ce type d’appareil électroménager consomme plus d’électricité qu’aucun appareil classique, il porte d’ailleurs souvent le label énergétique B. D’autre part, son coût est légèrement plus élevé qu’un modèle à évacuation.

    Un sèche-linge à évacuation

    Avec ce type de séchoir qui dispose d’une résistance électrique, l’air chaud et humide est évacué vers l’extérieur par le biais d’un tuyau à raccorder à votre extérieur.b Cela peut se faire grâce à un simple trou dans le mur ou en le laissant passer par une fenêtre ouverte.

    Ce genre d’appareils était très répandu il y a encore quelques années, mais cela est beaucoup moins le cas aujourd’hui.

    Avantages d’un sèche-linge à évacuation

    Le coût d’un tel modèle est moindre par rapport aux autres types de sèche-linges. Enfin, l’évacuation de l’air chaud s’effectuant vers l’extérieur, il n’est pas récolté par l’appareil en lui-même, vous n’avez pas à vous soucier de vider le réservoir d’eau ou de nettoyer le filtre.

    Inconvénients d’un modèle à évacuation

    Du fait de sa résistance électrique, cela en fait un appareil énergivore en électricité (généralement classé C pour label énergétique).

    Enfin, pour l’évacuation de l’air chaude, vous devez faire un trou dans votre bâti pour y raccorder un tuyau ou alors laisser ledit tuyau d’évacuation passer par une fenêtre ouverte, ce qui n’est jamais l’idéal, surtout en hiver.

    Un lave-linge séchant

    Ceci n’est pas un modèle de sèche-linge à proprement parler puisque c’est un modèle 2 en 1 qui lave et sèche.b A ce jour, il reste encore moins fréquent sur le marché.

    Avantages d’un lave-linge séchant

    Bien sûr, si vous manquez d’espace pour deux appareils, le lave-linge séchant est un choix pratique et fonctionnel.

    Inconvénients pour un modèle séchant

    Ce genre d’appareil électroménager consomme de l’eau pour le séchage, entre 1 et 50 L de plus pour un cycle de séchage en fonction de l’appareil. La consommation en électricité est aussi plus importante que pour les autres appareils. Enfin, la charge maximale du séchage est inférieure à celle du lavage, vous devez donc effectuer deux cycles pour tout sécher.

    Choisir un sèche-linge durable est une question délicate, c’est pourquoi il est important de bien comparer les modèles et de considérer vos besoins et l’agencement de votre logement.

    Vous pouvez retrouver l'ensemble de nos sèche-linge durable avec une garantie de 5 ans offerte via ce lien.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour faire durer votre sèche-linge, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir son lave-linge séchant.

    En savoir plus En savoir moins
    Bien choisir

    Comment choisir son four vapeur ?

    Comment choisir le bon four vapeur ? Comment opter pour un modèle de qualité et durable ?

    La cuisson à la vapeur redevient très à la mode depuis quelques années, car elle offre une alimentation saine qui conserve toutes ses qualités nutritives.

    Mais avant de vous lancer tête baissée pour choisir un four vapeur, découvrez les éléments clés pour affiner votre décision.

    Quel type de four vapeur choisir ?

    Avant de choisir votre four vapeur, il faut savoir qu’il existe 2 types, à savoir le four vapeur solo et le four vapeur combiné. Avec le four vapeur solo, vous avez la possibilité de réchauffer, de décongeler, de cuire, mais aussi de blanchir vos aliments. Les minéraux, les vitamines ainsi que les saveurs sont préservées.

    Toutefois, il vous sera impossible de préparer des gâteaux ou de faire cuire convenablement une pizza dans ce type de four. Avec le four vapeur combiné, vous bénéficiez des avantages du four vapeur solo (réchauffage, décongélation, cuisson), mais vous pouvez utiliser la chaleur tournante de votre four.

    Dès lors, la cuisson sera identique à celle d’un four traditionnel.

    Une cuisson sans pression

    La particularité d’un four vapeur — que cela soit un four solo ou un four combiné — est son type de cuisson puisqu’il s’effectue sans pression. Concrètement, vous allez pouvoir cuire un plus grand volume de cuisson, mais la cuisson sera plus lente que pour un four qui utilise la pression.

    En règle générale, un four vapeur utilise une température entre 40 et 100 °C. Contrairement à d’autres types de fours, il vous est toujours possible d’ajouter des aliments ou d’en retirer durant la cuisson. Son ouverture n’altère pas la qualité de cuisson ni la durée de cette dernière.

    Comment utiliser l’eau avec un four vapeur ?

    Tandis qu’avec un four avec pression vous devez penser à installer une arrivée d’eau ainsi qu’une évacuation de celle-ci, le four vapeur sans pression n’est pas obligatoirement équipé pour cela.

    Selon le modèle que vous choisissez, vous pouvez le brancher à une arrivée d’eau. Mais, dans la plupart des cas, l’appareil dispose d’un réservoir qui est situé sur le côté du four. Vous devez le remplir régulièrement pour que la cuisson à la vapeur se fasse correctement. Il existe également des fours à vapeur combinés qui possèdent un réservoir en hauteur qui peut être dissimulé derrière un panneau motorisé.

    Quelles dimensions pour un four vapeur ?

    En fonction de vos besoins, mais surtout de l’agencement de votre cuisine et des meubles de rangement, vous allez pouvoir choisir parmi 4 dimensions de four à vapeur : 36, 38, 45 (taille standard) et 60 cm. L’avantage d’un four vapeur est qu’il peut cuire plusieurs plats en simultané, sans que les goûts ni les odeurs ne se mélangent. Dotés de plusieurs étages, vous pouvez ainsi cuisiner sur 1, 2, 3 ou 4 niveaux.

    C’est idéal pour lancer une cuisson d’une viande, d’un poisson et de vos légumes en même temps.

    La fonction détartrage automatique

    Aujourd’hui, la plupart des fours à vapeur sont proposés avec un programme de détartrage automatique. En effet, comme la vapeur cuit vos aliments, soit directement dans la cavité du four, soit dans un générateur de vapeur, le risque d’entartrage est toujours présent à terme.

    En utilisant la fonction de détartrage automatique, vous êtes alerté immédiatement dès que le besoin se fait ressentir d’effectuer cette opération d’entretien.

    La consommation énergétique

    Chaque appareil électroménager tel qu’un four à vapeur possède désormais — et c’est une obligation légale — une classe d’efficacité énergétique qui est définie en prenant en compte la consommation d’énergie dudit four, allant de la lettre A jusqu’à G. Comme un four à vapeur ne fonctionne pas en continu, il est tout à fait judicieux d’opter pour un modèle très bien classé, c’est-à-dire ayant une consommation inférieure à 0,8 kWh. Chez Belong, nous proposons des modèles de fours à vapeur garantis 5 ans dans les plus grandes marques en la matière.

    Rappelez-vous qu’un four à vapeur de classe A+ permet d’effectuer 25 % d’économies supplémentaires par rapport à un modèle classé « seulement » en A.

    Et l’entretien ?

    Un four à vapeur requiert moins d’entretien qu’un four traditionnel : en effet, il n’y a aucune trace de graisse sur les parois intérieures du four puisque tous vos aliments sont cuits à basse température.

    Il vous suffit alors de retirer et de sécher l’intérieur du four après chaque utilisation pour que celui-ci reste fonctionnel la fois prochaine.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour faire durer votre four, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir sa cuisinière.

    En savoir plus En savoir moins
  • Bien choisir

    Comment choisir sa table de cuisson à gaz ?

    Comment choisir la bonne table de cuisson à gaz ? Comment opter pour un modèle de qualité et durable ?

    La table de cuisson à gaz fait toujours partie des équipements ménagers qui ont du succès. On l’aime pour son côté traditionnel et pour la qualité de cuisson qu’elle offre. Toutefois, pour bien la choisir parmi toute la gamme de produits disponibles, il est nécessaire de bien connaître vos besoins.

    Voici les éléments à prendre en compte pour y parvenir.

    Les différents types de plaques de cuisson à gaz

    Les tables de cuisson à gaz ont beaucoup évolué depuis ces dernières années, c’est pourquoi, en fonction de vos goûts, de vos besoins et de votre appétence pour un matériau, vous avez désormais un large choix de plaques de cuisson à gaz. En premier, sachez que le raccordement de votre table de cuisson peut se faire soit directement au réseau de gaz de ville de votre logement, soit à une bouteille de gaz de type butane.

    Veillez à identifier le type d’injecteurs utilisés.

    Pour ce qui est de la surface de cuisson d’une plaque à gaz, là encore plusieurs options s’offrent à vous : verre, inox ou email. Ensuite, la table de cuisson à gaz peut se différencier selon sa forme, sa largeur, le nombre de feux disponibles et son tarif bien entendu.

    En fonction de tous ces critères qui varient également d’une marque à une autre, vous allez pouvoir choisir la table de cuisson à gaz qui vous correspond le plus, sans oublier le choix du lieu de son emplacement futur (plan de travail ou meuble bas de cuisine.). Chez Belong, nous rappelons que toutes nos tables de cuisson à gaz sont garanties 5 ans dans un souci de durabilité.

    Pourquoi choisir une table de cuisson à gaz ?

    En fonction du modèle de plaque de cuisson à gaz, vous bénéficiez de nombreux avantages :

    • Vous maitrisez votre cuisson en réglant la flamme sur chaque
    • Vous pouvez utiliser plusieurs feux en même temps sans craindre de perdre en puissance.
    • Son prix est généralement très abordable, en comparaison avec une table de cuisson à induction ou vitrocéramique
    • C’est un modèle plus pratique qu’une simple gazinière
    • La plaque de cuisson à gaz peut s’utiliser même lors d’une coupure d’électricité
    • Ce type de plaque de cuisson supporte tous types et matière de récipients.

    Choisir une table de cuisson à gaz à 4 foyers

    Avantages d’une table de cuisson à 4 foyers

    Même s’il existe des modèles de tables de cuisson à gaz avec 3 ou 5 foyers, que la plaque soit en verre ou en inox par ailleurs, c’est le modèle à 4 foyers qui demeure le plus prisé. Pourquoi ? Parce que ce type de plaque offre une grande polyvalence.

    Concrètement, vous pouvez :

    • Décider de l’intensité de la flamme sur chaque foyer en sachant que le plus grand foyer est le plus puissant d’entre tous.
    • Cuire jusqu’à 4 plats différents en même temps, ce qui vous apporte un gain de temps non négligeable
    • Utiliser de grands plats.

    Avec une table de cuisson à gaz à 4 foyers, vous subvenez aux besoins d’une famille de 4 personnes sans aucun problème. Si vous êtes en couple ou même seul, une plaque de cuisson à gaz à 3 foyers peut suffire.

    Les modèles de tables de cuisson à 4 foyers

    D’autres éléments permettent d’affiner votre choix d’une table de cuisson à gaz à 4 foyers. En premier lieu, vous avez le choix au niveau de sa forme puisqu’il existe aujourd’hui des modèles carrés et rectangulaires.

    Ensuite, vous disposez de 2 manières d’allumer vos feux :

    • Soit en utilisant un bouton intégré « une main », c’est-à-dire en appuyant sur le bouton tandis qu’une étincelle se crée sur le foyer
    • Soit avec une manette : vous tournez un bouton afin de délivrer du gaz. Il suffit alors de porter une flamme au niveau du brûleur pour allumer le feu.

    Un autre élément à prendre en compte au moment de votre choix est le type de grilles que vous désirez. Il existe des grandes grilles pour 2 brûleurs à la fois des grilles individuelles (1 grille pour chaque brûleur).

    Le choix du coloris est important afin que la table de cuisson à gaz s’harmonise avec la déco et le style de votre cuisine.

    La consommation d’énergie

    Chaque appareil électroménager comme une table de cuisson à gaz possède dorénavant une classe d’efficacité énergétique.

    En choisissant un modèle de classe A, vous êtes assuré de bénéficier d’un produit à faible consommation d’énergie par rapport à un modèle de plaque de cuisson de classe B par exemple.

    De plus, la qualité de la cuisson de vos plats ne sera jamais remise en question et vous pourrez même réaliser des économies sur votre consommation électrique.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour faire durer vos table de cuisson, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir vos cuisinière.

    En savoir plus En savoir moins
  • Bien choisir

    Comment choisir sa table de cuisson à induction ?

    Comment choisir la bonne table de cuisson à induction ? Comment opter pour un modèle de qualité et durable ?

    Depuis 15 ans, la technologie à induction s’est beaucoup développée et les tables de cuisson à induction remplacent petit à petit les traditionnelles gazinières. Pour comprendre ce succès croissant et savoir comment bien la choisir, voici ce qu’il faut connaître pour faire le bon choix.

    Une offre diversifiée de tables de cuisson à induction

    Alors que l’on a l’habitude d’avoir 4 feux pour une cuisinière à gaz, la table de cuisson à induction innove en proposant des variantes sur 3 zones. En effet, la 3e zone de cuisson s’avère relativement large pour accueillir des plats et récipients de grands diamètres.

    Certains modèles peuvent également avoir 5 zones, mais cela pose rapidement un problème pour son installation — surtout si vous souhaitez un modèle encastrable — et pour le raccordement électrique. Une alternative pour les très petites cuisines est toujours possible avec la table de cuisson à induction 2 zones, voire une seule zone.

    Voici les différents modèles de tables de cuisson à induction :

    La table de cuisson à induction mixte

    Comme pour une table de cuisson mixte traditionnelle (3 foyers gaz + 1 foyer électrique), il existe aussi un modèle de table de cuisson à induction dans le même esprit. On retrouve habituellement 2 foyers à inductions et 2 foyers à gaz. L’avantage de ce système est l’utilisation au choix d’un type de cuisson même en absence d’électricité.

    La table à induction à zone extensible

    Appelé également table de cuisson à zones modulables, voici le dernier cri en matière de tables de cuisson à induction.

    Sur ce modèle de 40 x 20 composée de plusieurs inducteurs indépendants vous permettant de cuire séparément deux plats avec des feux distincts. Vous pouvez aussi cuire un plat unique de grande taille si vous utilisez l’intégralité de la surface de cuisson.

    La table à induction à zone totale

    Depuis maintenant 8 ans, de nouveaux modèles de tables à induction sont apparus offrant une zone 100 % modulable. C’est la table elle-même qui va détecter le nombre de récipients et leur position sur toute la surface.

    De son côté, l’utilisateur peut régler la puissance et la durée de cuisson à partir de commandes tactiles.

    Choix des récipients et types des foyers

    Quand on n’est pas habitué à la technologie à induction, il est possible d’être légèrement perdu dans l’utilisation de la table de cuisson, surtout quand on a été habitué à une plaque de cuisson traditionnelle électrique ou au gaz. En règle générale, la table à induction s’adapte au diamètre du récipient, mais jusqu’à un certain point. Concrètement, des poêles ou casseroles trop petites ne fonctionnent pas sur l’induction.

    Pour utiliser la technologie à induction dans son intégralité, il est recommandé d’utiliser un récipient dont le fond a un diamètre égal au foyer choisi. En parallèle, le choix de vos récipients est important. Veillez à regarder l’étiquette ou l’autocollant sous vos casseroles et poêles de manière à ce que le logo qui symbolise la compatibilité avec l’induction soit visible.

    En effet, ces récipients spécifiques possèdent un fond ferromagnétique requis pour cette technologie. Les différentes commandes d’une table de cuisson à induction En fonction du type de la table de cuisson à induction que vous recherchez, vous allez disposer de commandes utiles selon vos habitudes culinaires.

    • Des touches tactiles : la plupart des modèles de plaques à induction possèdent dorénavant des touches sensitives et tactiles qui s’utilisent très facilement.
    • Une touche « booster » : pour augmenter rapidement la capacité de chauffe, la fonction « boost » ou « booster » de la plaque à induction s’avère très efficace.
    • De nombreux niveaux de puissance : la plaque à induction offre une grande flexibilité et une grande réactivité puisque vous réglez la puissance de vos foyers à votre gré.
    • Un minuteur qui permet de limiter la durée de la cuisson et qui vous alerte avec un signal sonore.
    • Des indicateurs de sécurité : que ce soit le verrouillage des commandes, l’anti-débordement ou l’anti-surchauffe, ces sécurités vous aident à bénéficier d’une formidable expérience culinaire sans stress.

    La consommation d’énergie

    Bien sûr, comme chaque appareil électroménager, la plaque de cuisson à induction est soumise à une classe d’efficacité énergétique qui va de la lettre A à la lettre G. Comme les modèles de tables de cuisson à induction présents chez Belong, tous les produits sont proposés avec une bonne classe énergétique et sont garantis 5 ans.

    Vous êtes ainsi assuré de profiter d’un produit durable et de très bonne facture qui ne va pas altérer la cuisson de vos plats.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir sa table de cuisson gaz, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir sa cuisinière.

    En savoir plus En savoir moins
  • Bien choisir

    Comment choisir son réfrigérateur multi-portes ?

    Comment choisir le bon réfrigérateur multi-portes ? Comment opter pour un modèle résistant et durable ?

    On confond souvent les réfrigérateurs multi-portes avec les modèles américains à cause de leur taille conséquente. De même, on imagine souvent que les frigos multi-portes sont destinés aux grandes familles alors qu’il n’en est rien. Pour ceux qui désirent franchir le pas en acquérant un réfrigérateur multi-portes, voici les points essentiels à suivre.

    Fonctionnement d’un réfrigérateur multi-portes

    Pour choisir le bon modèle frigo multi-portes, il est important de comprendre comment il fonctionne afin de trouver celui qui correspond à vos besoins. Le principe du réfrigérateur multi-portes s’explique dans son appellation. Tandis qu’un frigo standard comporte 1 ou 2 portes tout au plus, le modèle multi-portes possède 3 voire 4 compartiments de rangements modulables et fermés qui sont clos par des portes battantes ou des tiroirs.

    Sur la façade, 2 portes supérieures côte à côte donnent un accès aux compartiments de frigo tandis que la partie du congélateur se situe sur la partie inférieure.

    Quelles dimensions pour un frigo multi-portes ?

    Pour un réfrigérateur multi-portes, plusieurs options en termes de dimensions sont disponibles. La largeur de ce frigo hors normes commence à 70 cm et peut aller jusqu’à 90 cm, ce qui reste toujours moins important un réfrigérateur américain qui mesure jusqu’à 120 cm de large. Par contre, sa profondeur est toujours de 70 cm.

    Au vu de ses dimensions, il n’existe aucun modèle de frigo multi-portes encastrable ni intégrable. Avec une hauteur qui varie entre 180 et 190 cm, les capacités proposées sur le marché varient entre 350 et 600 L.

    Identifier le type de froid

    Il existe 3 types de froid qui circulent dans un réfrigérateur, a fortiori dans un modèle multi-portes. Le froid statique est un froid qui circule librement, mais cet air reste chargé en humidité et descend dans le frigo. Dès qu’il est réchauffé, il remonte naturellement et est à nouveau refroidi grâce à un évaporateur.

    Ainsi, la zone la plus froide se trouve toujours en haut de l’appareil pour la conservation de produits délicats (poissons, viande, laitages, etc.) Cependant, il est rare qu’un réfrigérateur multi-portes utilise ce type de froid. Le froid « no frost » ou froid ventilé circule du réfrigérateur jusqu’au congélateur à l’aide d’une gaine. Grâce à un ventilateur situé dans le congélateur, l’air est récupéré et perd toute son humidité pour être ensuite renvoyé vers le frigo multi-portes. Ce système propose une couverture optimale et une température homogène dans tout l’appareil.

    Le froid brassé, appelé aussi froid dynamique, circule en permanence dans le frigo multi-portes, ce qui vous évite toute opération de dégivrage et favorise l’entretien de l’appareil. Là aussi, le froid brassé offre une température ambiante homogène, ce qui fait que le taux d’humidité des fruits et des légumes reste élevé, leur garantissant une meilleure conservation. Enfin, l’autre avantage de ce type de froid est qu’il est moins sensible aux entrées d’air, ce qu’il fait que vous maitrisez davantage votre consommation énergétique, même quand vous pouvez les portes plusieurs fois par jour.

    Choisir un appareil de bonne classe énergétique

    Choisir un réfrigérateur multi-portes avec une bonne classe énergétique, cela signifie que vous devez faire attention à deux points importants :

    • Les fonctions et les caractéristiques du frigo : volume global, volume de congélation, type de froid, dégivrage inclus, ventilation
    • Les conditions d’utilisation de votre frigo multi-portes : température ambiante de la pièce où il sera installé, fréquence d’utilisation, etc.

    Aujourd’hui, les fabricants d’électroménagers ont pour obligation d’apposer une étiquette avec la classe énergétique du produit. Un produit avec un A+ est toujours plus économe et plus durable qu’un appareil de classe B ou C. Chez Belong, nous proposons des réfrigérateurs multi-portes garantis 5 ans qui possèdent tous une classe minimale A+.

    Une échelle sert aussi de comparatif pour savoir sur quel réfrigérateur multi-portes se décider : la classe climatique. Elle correspond aux conditions de température ambiante pour lesquelles le frigo a été fabriqué. L’échelle va de A à D en référence à l’efficience énergétique du réfrigérateur en ordre décroissant.

    Choisir des options

    Certains modèles de frigo multi-portes possèdent des options plus ou moins pertinentes.

    Ainsi, certains modèles possèdent un panneau digital pour régler la température à l’intérieur de l’appareil, d’autres sont équipés d’un distributeur de glaçons, ou d’eau fraiche.

    Certains ont même une fonction « vacances » qui permet de réaliser quelques économies durant une absence prolongée, car la réfrigération est alors désactivée et la congélation est maintenue.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir son réfrigérateur américain, ou alors consulter nos conseils pour faire durer votre réfrigérateur.

    En savoir plus En savoir moins
  • Bien choisir

    Comment choisir son réfrigérateur américain ?

    Comment choisir le bon réfrigérateur américain ? Comment opter pour un modèle résistant et durable ?

    Le réfrigérateur américain est un modèle de réfrigérateur combiné relativement imposant puisqu’il peut contenir jusqu’à 500 voire 600 L. Pouvant être à la fois objet déco ou simplement fonctionnel dans un design sobre, ce type de réfrigérateur séduit de plus en plus pour ses fonctions multiples et l’accès facile aux aliments.

    Voici la marche à suivre pour bien le choisir.

    Quelles différences entre un réfrigérateur américain et un modèle multi-portes ?

    Il arrive souvent que l’on confonde ces deux modèles au regard de leur capacité et de leurs imposantes dimensions. Toutefois, il existe deux différences notables entre l’un et l’autre : l’aménagement et le nombre de compartiments.

    En effet, le réfrigérateur américain possède 2 portes en façade qui sont placées côte à côte. Chaque porte correspond à un emplacement en particulier, à savoir, une porte vers la partie frigo et l’autre porte pour le congélateur. Le frigo multi-portes existe sous différentes formes. Il possède soit 2 portes et 1 tiroir, soit 4 portes.

    Le type de froid proposé

    Comme la fonction première d’un réfrigérateur est la conservation des aliments, il importe que votre appareil produise un froid uniforme sur tous vos produits, n’est-ce pas ? Il existe 3 types de froid, mais seuls deux d’entre eux fonctionnent dans un réfrigérateur américain.

    En effet, le froid statique n’est pas utilisé chez ce modèle de frigo. En revanche, le froid ventilé (ou aéré) offre un air sec ventilé depuis le fond de l’appareil, offrant ainsi une couverture homogène sur tous les niveaux du réfrigérateur. Avec ce type de froid, aucun risque de formation de givre !

    Enfin, le froid brassé est propulsé par un ventilateur situé au fond de l’appareil qui va brasser l’air à l’intérieur du frigo pour qu’elle soit homogène. Cet air est brassé uniquement quand le ventilateur fonction, soit à chaque fois que vous ouvrez une des portes du réfrigérateur américain.

    Choisir les bonnes dimensions

    Même si le réfrigérateur américain séduit pour ses fonctionnalités multiples et sa forte capacité, il importe de savoir où l’installer. C’est pourquoi il est impératif de décider, en amont, où le poser.

    Plusieurs dimensions existent toutefois pour un tel frigo :

    • Une moyenne de 90 à 92 cm de large pour une hauteur de 180 cm pour un modèle standard
    • Une largeur de 120 cm pour un modèle de capacité plus importante.
    • Une largeur de 60 cm — soit les dimensions standard d’un réfrigérateur classique — pour ceux qui possèdent une petite cuisine

    Trouver la capacité adéquate

    Un réfrigérateur américain est réputé pour sa forte capacité.

    Vous pouvez toutefois trouver un modèle qui correspond davantage à vos besoins puisque plusieurs capacités sont disponibles :

    • Un modèle de 60 cm avec une capacité de 350 L
    • Un modèle de 70 à 80 cm pour une capacité de 400 à 500 L
    • Un modèle de 90 cm de large pour une capacité entre 500 et 600 L
    • Un modèle de 120 cm avec une capacité allant jusqu’à 670 L

    Pour plus de précision, sachez qu’une personne seule aura besoin d’une capacité de 100 L. Ensuite, ajoutez 50 L par personne présente dans votre foyer.

    Et la consommation électrique ?

    Un réfrigérateur américain est un appareil qui fonctionne en continu et qui s’avère 2 fois plus énergivore qu’un modèle traditionnel. En moyenne, on estime sa consommation à 80 €/an. Mais, pour optimiser cette consommation, voire la réduire, vous devez faire attention à la classe climatique de votre frigo américain.

    Celle-ci s’exprime ainsi :

    • Classe N : température ambiante entre 16 et 32 °C
    • Classe SN (tempérée) : entre 10 et 32 °C
    • Classe ST (subtropicale) : entre 16 et 38 °C
    • Classe T (tropicale) : entre 16 et 43 °C.

    Dès lors, en fonction de son emplacement, vous devez choisir votre frigo américain selon cette échelle. Un autre élément est tout aussi important : la classe énergétique.

    Avec une échelle allant de A+ à A+++, vous connaissez ainsi les caractéristiques de votre réfrigérateur américain à propos de son volume, de sa consommation annuelle et du niveau sonore. Nos frigos américains chez Belong, tous garantis 5 ans, sont proposés à partir de la classe A+ au minium qui assurent la durabilité de chaque appareil. Un autre indice de qualité, l’indice IEE, prend en compte d’autres paramètres pour définir l’efficacité énergétique de chaque appareil.

    Notez, enfin, que plus votre frigo américain se montre modulable, plus il sera facile de l’adapter à vos besoins. Ainsi, prenez en compte de choisir un modèle avec des options telles que :

    • La zone convertible : afin de déterminer la température pour tel compartiment
    • Le contrôle d’humidité dans le bas à légumes
    • La zone fraicheur pour certains aliments (poissons et viandes)
    • Des clayettes rétractables
    • Un distributeur d’eau voire un minibar

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir son réfrigérateur multi-portes, ou alors consulter nos conseils pour faire durer votre réfrigérateur.

    En savoir plus En savoir moins
  • Bien choisir

    Comment choisir son réfrigérateur combiné ?

    Comment choisir le bon réfrigérateur combiné ? Comment opter pour un modèle résistant et durable ?

    Pour une question pratique ou parce que vous avez envie de vous équiper avec un appareil complet dans votre cuisine, le choix du réfrigérateur combiné s’avère une excellente option. Mais comment bien choisir son réfrigérateur-congélateur ? Voici quelques recommandations utiles.

    Où placer le congélateur ?

    L’avantage avec un réfrigérateur combiné est que vous pouvez décider de l’emplacement du congélateur par rapport au réfrigérateur. Concrètement, si vous êtes plus adepte des produits frais, il est recommandé de choisir pour un modèle de réfrigérateur combiné avec un congélateur placé en hauteur. Cela vous laissera davantage d’espace de stockage dans le frigo.

    Pour le congélateur, vous pourrez plus facilement y mettre des glaces et d’autres plats cuisinés pour le dépannage. En revanche, si vous consommez régulièrement des plats surgelés, choisissez un réfrigérateur combiné avec un congélo situé sur la partie basse. Vous aurez ainsi plus facilement accès à vos produits.

    Quelle capacité pour le réfrigérateur combiné ?

    Bien sûr, vous n’allez pas choisir le même réfrigérateur combiné si vous vivez seul ou si vous êtes une famille de 4 personnes.

    En règle générale, on observe les capacités suivantes :

    • Un modèle de inférieur à 250 L pour une personne seule
    • Un modèle entre 250 et 330 L pour un couple avec ou sans enfant
    • Un modèle de plus de 330 L pour une famille de 4 personnes ou plus.

    Non seulement la capacité participe au choix de votre réfrigérateur combiné, mais également ses dimensions.

    Plusieurs possibilités sont disponibles comme :

    • Le réfrigérateur combiné de 70 à 80 cm qui s’avère être une solution raisonnable.
    • Le réfrigérateur combiné multi-portes qui est davantage réservé aux familles nombreuses, car la zone de stockage et les rangements sont plus nombreux et plus ergonomiques.
    • Le réfrigérateur américain propose également une certaine contenance avec près de 500 L dont 1/3 est dédié au congélateur.

    2 types de froid au choix

    Avec le réfrigérateur combiné, vous avez le choix entre 2 types de froid qui vont vous éviter les corvées de dégivrage.

    D’une part, il y a l’air brassé qui propulse du froid dans l’ensemble de l’appareil : ce type de froid est relativement homogène et grâce à une ventilation adéquate, toutes les zones du réfrigérateur sont bien couvertes.

    D’autre part, le froid dit ventilé fonctionne de la même manière que le froid brassé, mais l’appareil va également se débarrasser du trop-plein d’humidité dans l’air. Ainsi, aucune possibilité de formation de givre.

    Surveiller la consommation d’énergie

    Le réfrigérateur combiné est l’un des équipements domestiques qui reste toujours branché, jour comme nuit. Dès lors, sa consommation représente près d’un tiers de la facture d’électricité.

    C’est pourquoi il est vivement recommandé de choisir un appareil ayant une très bonne classe énergétique, à savoir A+, voire A++ ou A+++ si le fabricant vous le propose. En effet, un appareil de type réfrigérateur combiné de classe A++ ou A+++ permet de faire entre 40 et 55 % d’économies par rapport à un modèle de classe A.

    Certes, le coût à l’achat peut s’avérer élevé, mais vous ferez de vraies économies sur le moyen et le long terme. Choisissez un modèle qui n’est pas énergivore et comparez bien chaque modèle. Chez Belong, tous nos réfrigérateurs combinés sont garantis 5 ans, car nous nous inscrivons dans une logique de durabilité.

    Le choix de l’emplacement du réfrigérateur combiné

    Même s’il est plus imposant qu’un simple réfrigérateur, le modèle frigo-congélateur doit avoir toute sa place et répondre à vos besoins en même temps. En fonction de sa future installation (pièce chauffée, cuisine, arrière-cuisine, cellier, garage, etc.), vous devez lui laisser suffisamment d’espace pour que le circuit de refroidissement fonctionne de manière optimale.

    Pour ceux qui résident dans une région très chaude ou qui possèdent une cuisine très ensoleillée ou mal aérée, pourquoi ne pas penser à un modèle tropicalisé ? Ce modèle de frigo combiné peut supporter des températures allant jusqu’à 43 ° C.

    Mais pour ceux qui veulent installer leur appareil dans un cellier ou une cave avec une température ambiante entre 10 et 40 °C, il existe une version élargie du modèle tropicalisé. Enfin, si pour des raisons pratiques, vous disposez d’un meuble, d’une niche ou d’un placard équipé d’un système de ventilation, le modèle de réfrigérateur combiné encastrable est fait pour vous.

    Vous devez alors faire attention au système de fixation :

    • Porte en glissière : la porte coulisse sur votre meuble.
    • Porte dite pantographe où la porte d’habillage est installée sur la porte de l’appareil pour offrir un angle d’ouverture plus conséquent.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir votre réfrigérateur multi-portes, ou alors consulter nos conseils pour faire durer votre réfrigérateur.

    En savoir plus En savoir moins
  • Bien choisir

    Comment choisir son lave-linge séchant ?

    Comment choisir le bon lave-linge séchant ? Comment opter pour un modèle résistant et durable ?

    L’utilisation d’un lave-linge séchant s’avère particulièrement pertinente en hiver ou quand il ne fait pas chaud. Le linge peut ainsi sécher dans de bonnes conditions sans dégager de mauvaises odeurs.

    Selon l’aménagement de votre intérieur, il n’est pas toujours possible d’avoir un sèche-linge et un lave-linge, c’est pourquoi le lave-linge séchant est une alternative relativement intéressante.

    Voici la marche à suivre pour choisir son lave-linge séchant.

    Quel type de lave-linge séchant choisir ?

    Il existe 2 types de machines à laver séchantes, il convient de choisir celui qui convient le mieux à vos besoins.

    Le lave-linge séchant top

    Parfait pour les petits espaces, cette machine mesure 45 cm de large. Sa particularité est son ouverture qui se fait par le haut, vous permettant de gagner de l’espace au moment de l’ouverture de la porte.

    Le lave-linge séchant à hublot

    Comme pour un lave-linge classique à hublot, il existe un modèle pour le lave-linge séchant qui mesure environ 85 cm de haut et 60 cm de large. Offrant une plus grande capacité de lavage et séchage que le modèle « top », il s’ouvre par devant, vous laissant un espace libre au-dessus pour le rangement éventuellement.

    Sachez qu’il existe aussi un modèle encastrable pour l’intégrer parmi vos meubles de cuisine si vous le désirez.

    Autres critères pour choisir votre lave-linge séchant

    Quelle capacité de lavage ?

    Selon le type de machine que vous souhaitez acquérir, la capacité de lavage de lave-linge séchant varie du simple au double puisqu’il existe des modèles avec une capacité de 6 kg et d’autres à 12 kg. Bien sûr, plus la capacité grandit, plus les dimensions de l’appareil sont importantes.

    De même, en fonction du nombre de personnes dans votre foyer, choisissez un lave-linge séchant adapté.

    Et la capacité de séchage ?

    Il est tout aussi essentiel de veiller à la capacité de séchage de votre machine pour éviter de sortir une partie du linge mouillé avant de lancer un cycle de séchage. Selon vos besoins, choisissez une capacité adaptée en prenant en compte qu’une capacité de 9 kg correspond à un sèche-linge standard.

    Connaître la vitesse d’essorage

    À l’instar d’un lave-linge traditionnel, la vitesse d’essorage est une composante importante dans le choix de votre machine. Variant entre 1000 et 1600 tours/min, sachez qu’un appareil avec une grande vitesse d’essorage permet un temps de séchage raccourci.

    Surveiller le volume sonore

    Un lave-linge séchant fait nécessairement du bruit autant pendant le lavage que durant le séchage. Ainsi, si vous devez installer votre appareil près d’une chambre ou de votre salon, sachez qu’il est préférable d’opter pour un modèle relativement peu sonore. Optez, si possible, pour un modèle avec moins de 50 décibels pour le lavage et moins de 72 décibels pour l’essorage.

    Quel moteur pour le lave-linge séchant ?

    Le moteur participe à la pollution sonore dégagée par un lave-linge séchant. Choisissez un modèle avec un moteur à induction qui remplace le moteur classique et se montre plus fiable, plus résistant et surtout plus silencieux.

    Quelle classe énergétique choisir ?

    Comme pour un lave-linge classique ou encore un lave-vaisselle, le lave-linge séchant bénéficie d’un étiquetage énergétique obligatoire. Cette étiquette permet d’indiquer comment l’appareil en question fonctionne à propos de la consommation d’eau et d’électricité, mais aussi du bruit. La classe énergétique se calcule en fonction de la consommation électrique pour un programme standard en se basant sur la puissance utilisée pour 280 cycles par an.

    Allant de la classe A++ voire A+++ jusqu’à la classe G, il est préférable de choisir un modèle de classe A comme nos lave-linges séchants garantis 5 ans et sélectionnés pour leur durabilité. Même si le coût est plus élevé à l’achat, vous gagnerez en consommation d’électricité à terme.

    Et les options ?

    Devant une telle variété de produits, les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour leur lave-linge séchant. Ainsi, vous pouvez choisir un modèle avec une option dite de « capacité variable automatique » qui va permettre à votre machine d’adapter automatiquement sa consommation d’eau en fonction du poids total du linge.

    Une autre option pratique est celle du départ différé, surtout si vous bénéficiez du tarif heures creuses avec votre fournisseur d’énergie.

    Enfin, l’option « fonction vapeur » va vous faire gagner du temps au moment du repassage des vêtements. Votre linge est, d’une part, désodorisé, et d’autre part, moins froissé à la sortie de la machine.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour bien choisir son sèche-linge, ou alors consulter nos conseils pour faire durer votre lave-linge.

    En savoir plus En savoir moins
  • Bien choisir

    Comment choisir sa cave à vin ?

    Comment choisir la bonne cave à vin ? Comment opter pour un modèle résistant et durable ?

    Pour que le vin se conserve dans les meilleures conditions, le choix de la cave à vin ne doit pas être fait à la légère. Plusieurs critères entrent en considération pour optimiser les arômes, la robe ainsi que le goût des différents vins.

    Voici comment faire votre choix judicieusement.

    Surveiller l’obscurité

    L’un des premiers points auxquels faire attention au moment de choisir votre cave à vin est de déterminer un espace bien obscur. En effet, l’exposition à lumière risque de détruire les tanins et entrainer un changement dans les arômes.

    Si vous ne disposez pas d’un espace relativement sombre, optez pour une cave à vins avec des portes pleines, ou avec des vitres anti-UV.

    Quid du taux d’hygrométrie ?

    Autre point important pour la bonne conservation du vin, c’est de définir le taux d’hygrométrie, c’est-à-dire le taux d’humidité dans l’air ambiant. Il est impératif qu’il soit supérieur à 60 %. Si vous n’avez pas d’endroit suffisamment humide, certains modèles de caves à vin possèdent un hygromètre intégré pour contrôler ce taux.

    Et la température de la cave à vin ?

    Enfin, la 3e composante d’une bonne cave à vin est la température. Idéalement, celle-ci doit se situer entre 10 et 14 ° C. Pour ceux qui n’ont pas une pièce qui ne bénéficient pas d’une telle température, sachez qu’il existe 3 systèmes pour la réguler :

    • Un absorbeur pour optimiser le vieillissement du vin
    • Un compresseur qui est plutôt destiné aux caves de service
    • Un système thermoélectrique qui s’avère plus écologique et moins sonore.

    Quelle capacité de cave choisir ?

    Selon le type et le nombre de bouteilles que vous souhaitez conserver, vous n’allez pas choisir le même type de cave à vin. Il existe des caves à vin pouvant contenir entre 2 à 300 bouteilles, c’est dire les choix possibles qui s’ouvrent à vous.

    Réfléchissez à l’usage de votre cave à vins et votre consommation. Si vous achetez régulièrement du vin, peut-être qu’un modèle plus conséquent s’avère nécessaire pour votre futur stockage !

    Les types de caves à vin

    Si certains préfèrent attendre avant de déguster leur vin, d’autres souhaitent juste pouvoir conserver leurs bouteilles pour les consommer rapidement. Selon vos besoins, voici les différents types de caves disponibles.

    La cave à vin de vieillissement

    C’est le modèle pour les collectionneurs de bouteilles de vin. En effet, elle réunit toutes les caractéristiques techniques pour que votre vin se porte à maturité dans les meilleures conditions. Le système de régulation ainsi que la température constante de 12 °C suffisent pour remplir ce résultat.

    Choisissez, toutefois, un modèle à portes pleines pour vous assurer une conservation optimale !

    La cave à vin de service

    Voici le type de cave pour ceux qui désirent consommer rapidement leurs bouteilles. On retrouve souvent ce genre de cave équipée d’un compresseur.

    La cave à vin multi-température

    Ce type de cave dispose de plusieurs compartiments à des températures variées pour stocker à la fois des vins de garde et des vins à consommer rapidement. Idéal pour les petits espaces ou en complément d’une cave de vieillissement.

    La consommation d’énergie

    À l’instar d’un réfrigérateur ou d’un congélateur, la cave à vin fonctionne en continu. Pouvant devenir rapidement énergivore, il est important de surveiller la classe énergétique de votre future cave.

    Ainsi, en sachant qu’un appareil de classe A+ a une consommation inférieure à 0,8 kWh et qu’un modèle avec une classe G s’avère très énergivore, optez pour une cave à vin avec une classe énergétique importante participera à réduire votre consommation.

    Pour une cave à vin économe et choisie pour sa durabilité, pensez à nos caves à vin garanties 5 ans.

    Personnaliser sa cave à vin

    Une fois que tous les critères essentiels sont réunis pour le choix de votre cave à vin, vous pouvez décider maintenant de la personnaliser. Pourquoi ne pas ajouter de nouvelles clayettes pour permettre l’accès aux bouteilles destinées à être consommées dans des délais courts ? Il existe différents modèles de clayettes, notamment en bois imputrescible ou en métal.

    L’important est d’opter pour des clayettes amovibles, celle-ci pouvant être à empilage, coulissantes ou simplement de présentation.

    Conseils pratiques

    Le vin est un produit qui aime être conservé au même endroit. N’oubliez pas de ranger vos vins de garde dans les étages inférieurs de votre cave. Tenez à jour un journal du contenu de votre cave en ajoutant certains repères datés sur les plus vieilles bouteilles.

    Enfin, entretenez régulièrement la cave en dépoussiérant l’extérieur et l’intérieur ainsi que la grille de ventilation.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour faire durer votre cave à vin, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir sa cave à vin multifonctions.

    En savoir plus En savoir moins
  • Bien choisir

    Comment choisir sa hotte aspirante ?

    Comment choisir la bonne hotte aspirante ? Comment opter pour un modèle résistant et durable ?

    Choisir une hotte aspirante n’est pas une chose très aisée, car il existe différents modèles disposant de technologies diverses, sans oublier un design très hétérogène. L’important est de se concentrer sur l’efficacité de l’appareil, à savoir la capacité d’évacuation des odeurs et d’assainissement de l’air ambiant.

    Voici la marche à suivre pour bien choisir votre hotte aspirante.

    Déterminer la puissance nécessaire de votre hotte aspirante

    Alors que la tendance des cuisines ouvertes se confirme de plus en plus, le choix de la hotte aspirante s’avère un enjeu de taille afin de garantir un air sain en toute circonstance. Dès lors, le 1er critère auquel prêter attention est la puissance de votre équipement qui doit être adaptée au volume de votre cuisine. Pour savoir quelle puissance choisir, il suffit de mesurer la superficie de votre cuisine ainsi que de prendre la hauteur sous plafond.

    On multiplie ces deux valeurs pour obtenir le résultat en m³.

    Par exemple, pour une cuisine de 23 m² avec une hauteur de 2,60 m de plafond, on obtient 23 x 2.6 soit 60 m³ de volume. Pour être efficace, une hotte aspirante doit pouvoir renouveler l’air 12 fois par heure. Ainsi, il suffit de multiplier le volume de votre cuisine par 12 pour obtenir un volume/heure.

    En l’occurrence, ici cela fait 60 x 12, soit 720 m³/heure. Si votre cuisine est ouverte, majorez légèrement le résultat obtenu pour éviter de faire fonctionner souvent votre hotte à sa puissance maximale.

    Quelle technique choisir pour la hotte aspirante ?

    Plusieurs types de hottes aspirantes sont disponibles sur le marché. Choisissez celle qui convient à vos besoins et à vos habitudes culinaires.

    La hotte à évacuation

    Ce type de hotte aspirante est reliée à l’extérieur par un conduit. Concrètement, cette technique permet de filtrer l’air ambiant tout en évacuant les odeurs et vapeurs. Très prisé chez les cuisiniers qui passent du temps devant leurs fourneaux, ce type de hotte convient uniquement si vous disposez d’une sortie entre votre cuisine et l’extérieur.

    La hotte à filtration

    C’est sûrement le modèle de hotte aspirante le plus utilisé à ce jour. Ne demandant aucun conduit vers l’extérieur de votre cuisine, cette hotte fonctionne en circuit fermé. Les fumées et les odeurs sont filtrées par la hotte qui les rejette par le haut de l’appareil. Idéal pour les appartements et les petites cuisines.

    La hotte périmétrale

    C’est le dernier cri en matière de hotte aspirante. Le système d’aspiration se situe tout autour de la hotte, ce qui crée automatiquement une sorte de barrière entre la plaque de cuisson et le reste de la cuisine. Attention, toutefois, à bien la nettoyer régulièrement, car les dépôts de graisses sont plus fréquents.

    Quel design pour une hotte aspirante ?

    Quand vous avez déterminé la puissance nécessaire pour votre hotte aspirante et que vous avez choisi également le système de traitement de l’air, vous pouvez vous concentrer sur l’aspect design de votre équipement. Voici les variantes disponibles en fonction de vos goûts et du style de votre cuisine.

    La hotte discrète : ce type de hotte est encastrable et s’intègre très bien dans un meuble existant. Il existe aussi un modèle de ce type avec la hotte tiroir qui reste invisible tant qu’on ne la tire pas.

    • La hotte visière : aussi appelée hotte casquette, son épaisseur est à peine de 20 cm. Idéal pour les petits espaces.
    • La hotte plan de travail : très design, cette hotte s’intègre derrière la table de cuisson et est entièrement escamotable.
    • La hotte décorative murale : elle peut prendre différentes formes (carrée, ronde, demi-ronde, inclinée, trapèze, en inox ou en verre).
    • La hotte îlot : à installer au centre de votre cuisine, au-dessus du plan de cuisson.
    • La hotte connectée : dernière tendance en matière de technologie, la hotte connectée est commandable à distance depuis votre smartphone.

    Autres points à prendre compte

    Enfin, pour bien choisir votre hotte aspirante, voici d’autres éléments à prendre en considération. Une hotte aspirante fait souvent du bruit à cause du système d’évacuation. Ainsi, optez pour un modèle avec un niveau sonore entre 30 et 65 décibels tout au plus.

    De même, l’éclairage d’une hotte est souvent un point lumineux supplémentaire dans une cuisine. Choisissez, si possible, un modèle avec des ampoules LED, au lieu d’ampoules incandescentes ou halogènes qui sont pus énergivores.

    À ce propos, enfin, il est essentiel de choisir une hotte aspirante qui soit la plus économe possible sur le plan énergétique. Choisir une hotte garantie 5 ans chez Belong, c’est acheter un produit sélectionné pour sa durabilité.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour faire durer sa hotte aspirante, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir sa table de cuisson gaz.

    En savoir plus En savoir moins
  • Bien choisir

    Comment choisir son four à micro-ondes ?

    Comment choisir le bon four à micro-ondes ? Comment opter pour un modèle résistant et durable ?

    Devenu un élément incontournable dans la cuisine de notre quotidien, le four à micro-ondes permet de chauffer et de réchauffer les plats. Tandis que certains l’utilisent uniquement comme un four, d’autres s’en servent pour décongeler leurs aliments.

    Voici comment choisir votre four à micro-ondes.

    Quelle capacité pour votre four à micro-ondes ?

    C’est probablement l’un des 2 critères essentiels de sélection pour trouver le four à micro-ondes qui correspond à votre situation. En effet, vos besoins ne sont pas les mêmes si vous vivez seul ou en couple ou encore si vous avez une famille de 4 personnes.

    En règle générale, pour une personne seule ou pour un couple, un modèle de 25 L suffit amplement tandis que l’on se tournera vers un modèle de 25 à 40 L pour une famille plus nombreuse. De même, mesurez la taille de vos plats et assiettes avant de choisir votre four en sachant qu’il existe des plateaux de diamètres variant entre 27 et 40 cm.

    Pour quelle puissance opter ?

    L’autre point important pour choisir le four à micro-ondes est sa puissance.

    La règle veut que plus le plat est volumineux, plus le temps de chauffe est important. Dès lors, nous vous recommandons de privilégier les fours à micro-ondes allant jusqu’à 1000 W. Mais, si vous avez l’habitude de manger de petites quantités, alors tournez-vous vers un four d’une puissance entre 750 et 900 W.

    Quelle fonction doit avoir le four à micro-ondes ?

    Tout dépend de vos habitudes alimentaires.

    Le four à micro-ondes mono-fonction est celui qui reste le plus présent dans les foyers français. On l’utilise autant pour réchauffer un plat comme pour la décongélation. Et son usage au quotidien est celui d’un four traditionnel. Facile d’utilisation et très accessible financièrement parlant, voici un modèle qui convient à une cuisine de tous les jours.

    Le four à micro-ondes grill se reconnaît avec son plat spécifique qui accumule la chaleur. Ce type de four sert uniquement à gratiner et à dorer vos plats en quelques minutes. Enfin, le four à micro-ondes multifonctions, aussi appelé combiné, est le dernier modèle de micro-ondes arrivé sur le marché. Il réchauffe vos plats, les décongèle, mais il peut également rôtir et cuire des aliments.

    Quel type de four à micro-ondes choisir ?

    Deux types de fours à micro-ondes sont disponibles actuellement sur le marché, à savoir le four encastrable et le four à micro-ondes standard.

    Le modèle encastrable s’intègre directement dans une niche prévue à cet effet. Le principal atout de ce type de four est l’aspect esthétique puisque seule la partie avant demeure visible.

    Pour les modèles standards, ils s’installent où vous voulez : étagère, plan de travail, table, etc. La seule condition pour choisir un modèle standard est d’avoir suffisamment d’espace derrière l’appareil pour ne pas gêner la ventilation. Pour éviter les déconvenues, pensez à mesurer l’espace disponible où vous souhaitez installer votre four à micro-ondes standard.

    Quelle porte pour le four à micro-ondes ?

    C’est une fois encore votre placement dans votre cuisine qui va déterminer le type de porte pour votre four à micro-ondes. Si vous installez votre four en hauteur, il est préférable de vous tourner vers un modèle avec porte latérale. Pour un modèle à porte abattante, faites-en sorte qu’il soit à la bonne hauteur, car vous bénéficiez ainsi d’une meilleure visibilité de la cavité du micro-ondes.

    Quelle consommation d’énergie ?

    Un four à micro-ondes ne fonctionne pas en continu comme c’est le cas pour votre réfrigérateur. Aussi, faut-il faire attention à sa consommation d’énergie et notamment sa consommation électrique !

    Chaque modèle de four à micro-ondes possède une étiquette d’efficacité énergétique que l’on reconnaît avec une échelle allant de A jusqu’à G. Préférez un four à micro-ondes de classe énergétique la plus importante à l’instar de nos fours à micro-ondes garantis 5 ans pour réaliser des économies d’énergie tout en préservant la qualité de vos aliments lors de la cuisson.

    Autres options pour le four à micro-ondes

    La technologie évolue sans cesse et les fours à micro-ondes bénéficient également de ce progrès constant. Ainsi, certains modèles vous seront proposés avec l’option « cuisson vapeur » pour une cuisson sans ajout de matière grasse ou encore l’option « décongélation pain » pour les consommateurs de pain au quotidien.

    En fonction de vos habitudes alimentaires, faites le choix qui vous ressemble. Enfin, dernier point, n’oubliez pas de toujours entretenir votre four à micro-ondes en vérifiant l’étanchéité de la porte et la propreté des parois intérieures.

    Vous pouvez aussi utiliser une cloche pour protéger l’intérieur de votre four des éventuelles projections de nourriture durant la cuisson.

    Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter notre article pour faire durer votre micro-ondes, ou alors consulter nos conseils pour bien choisir sa cuisinière.

    En savoir plus En savoir moins